390 milliards d’euros dorment dans les comptes courants des Français

liasses de billets de banque

L’encours des dépôts à vue des ménages au premier trimestre 2018 s’élève à 390 milliards d’euros, un record jamais atteint en 25 ans. Le rythme de progression a été particulièrement soutenu depuis 2013. C’est ce que révèle une récente étude publiée par la BPCE en se basant sur les chiffres de la Banque de France.

Progression de 50 % des dépôts à vue des Français depuis 2013

Important Entre 2013 et 2018, les dépôts à vue des Français sur leur compte courant ont connu une hausse de 50 %, portant l’encours total à 390 milliards d’euros.

L’accélération du phénomène d’accumulation au cours des cinq dernières années est d’autant plus flagrante qu’en parallèle, les montants déposés sur les livrets d’épargne (Livret A, LDDS) n’ont crû que de 4 % pour s’établir à 512 milliards d’euros.

Les experts de BPCE en concluent que

le gros des nouveaux flux d’épargne est allé aux dépôts à vue sur la période.

Ce mouvement rompt avec la tendance observée depuis les années 1990, avec une progression égale et simultanée des dépôts à vue et des placements bancaires.

Rapporté au nombre de ménages, le capital moyen détenu individuellement sur un ou plusieurs comptes courants ouverts dans un ou plusieurs établissements se situe à 14 000 euros. Pour les titulaires de ces comptes, ces économies servent à se prémunir des découverts et des imprévus.

La faute aux rendements trop faibles des placements

Mais au-delà de la prudence, il faut voir dans ce phénomène le désintérêt des Français pour les supports d’épargne classiques. Car malgré la sécurité qu’ils offrent, leur rendement est au plus bas, comme le montrent les comparateurs de banques. La cause est la faiblesse des taux d’intérêt résultant de la politique monétaire accommodante de la BCE visant à soutenir l’économie de la zone euro.

D’après un autre sondage confié par BPCE à Kantar TNS,

un peu plus d’un Français sur cinq disposant de 7 500 euros à 50 000 euros de patrimoine préfère laisser son argent dormir sur son compte, faute de rendement suffisant des placements.

Ce pourcentage est encore plus élevé (36 %) chez ceux qui possèdent un patrimoine dépassant 150 000 euros.

Et même si ces placements rémunérés jouent un rôle important en contribuant à limiter l’impact négatif de l’inflation sur l’économie, les épargnants ne semblent pas en tenir compte.

Un phénomène appelé à se maintenir dans plusieurs pays d’Europe

La France n’a pas l’exclusivité de l’engouement des particuliers pour les dépôts à vue, la croissance des encours étant encore plus rapide et importante outre-Rhin ou en Espagne. Et la situation ne devrait pas changer de sitôt.

  • D’une part, les taux au plancher de la BCE devraient perdurer au moins jusqu’à la fin du premier semestre.
  • D’autre part, le taux du Livret A, fixé par l’État, restera stable jusqu’au début de 2020.

Important Or, la plupart des sondés se disent prêts à transférer leurs économies vers le Livret A que si sa rémunération franchit au moins la barre des 3 %.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

Liens sponsorisés
back top