Un faible intérêt des Français pour certaines innovations des banques et assurances

Une personne avec une application de banque en ligne

Le cabinet Deloitte vient de publier la quatrième édition de son étude évaluant notamment l’intérêt des Français pour l’offre numérique des banques, assureurs et fintechs. La liste des services concernés s’est enrichie cette année des moyens de paiement digital et des solutions d’assurance à la demande. Il semble que sur les 12 points évoqués, certaines innovations peinent à séduire les consommateurs.

Certains services boudés par les Français

Important Dans les univers de la finance et de l’assurance, les services digitaux se multiplient, mais tous ne rencontrent pas le même succès auprès des Français.

Les « bots », qui fournissent du conseil automatisé, par exemple, perdent progressivement en popularité, maintenant que l’engouement est retombé. En seulement un an, le pourcentage d’usagers qui refusent de recourir à ces outils est tombé à 47 %, en repli de 9 points.

La raison est claire : le contact humain reste privilégié pour les produits et services bancaires et assurantiels.

De même, les cryptomonnaies sont connues de plus de trois quarts des sondés, et le pourcentage de personnes qui s’en servent a progressé de 3 points, à 10 %. Mais avec seulement 12 % d’intéressés, le bitcoin et les autres monnaies virtuelles décrochent la note la plus faible du panel. Les cagnottes ont ligne sont également peu plébiscités avec 18 % de suffrages, légèrement en dessous de l’assurance auto connectée, qui convainc à peine un Français sur cinq.

Les agrégateurs de comptes désormais installés dans le paysage

Avec le temps, certains outils au départ peu populaires ont fini par s’imposer. Les agrégateurs de comptes, qui permettent de gérer plusieurs comptes bancaires ouverts dans différents établissements, en sont un bon exemple. D’une année à l’autre, ils ont amélioré leur notoriété de 7 points, à 41 % et leur usage est passé à 14 %, en hausse de 5 points.

Pour autant, parmi les personnes interrogées, moins de 20 % se disent intéressées. Cela s’explique certainement par la présence d’un service d’agrégation de comptes dans l’application ou le site web des acteurs traditionnels du marché, choisi par 54 % des clients, tandis qu’un tiers des participants à l’étude préfèrent un outil dédié tel que Bankin’ ou Linxo.

Popularité croissante des services de paiement et des néobanques

En revanche, les solutions de paiement sont très demandées. Les services en ligne tels que PayPal, qui évitent de communiquer ses coordonnées bancaires sont utilisés régulièrement par plus de 6 sondés sur 10. 35 % des répondants s’intéressent aussi au virement SEPA instantané, tout récemment entré dans les comparatifs des banques.

Enfin, le taux de pénétration des néobanques, 100 % mobiles et peu coûteuses, augmente rapidement. En un an, cet indicateur a déjà gagné 3 points.

La majorité des particuliers y recourent pour un compte courant secondaire.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

Liens sponsorisés
back top