Paiement digital : la Banque de France déplore le manque de grands acteurs européens

la Banque de France

Qu’il semble loin le temps où il n’y avait que le cash ou le carnet de chèques pour régler les achats. Avec la révolution numérique, les moyens de paiement se sont grandement diversifiés. Désormais, le digital a bouleversé les échanges commerciaux. Seul problème pour les pays européens : les acteurs dans ce domaine sont principalement des étrangers.

Les Américains et les Chinois ont la mainmise

Pour le moment, les systèmes de paiement digital sont régis principalement par de grandes entreprises américaines et chinoises, dont les plus célèbres sont le GAFA (Google, Apple, Facebook et Amazon) et Alibaba.

Les Européens profitent bien des services proposés par ces géants, mais la Banque de France s’attriste du fait qu’

aucun acteur européen ne soit encore sur le marché afin de contester leur mainmise.

Individuellement, les acteurs financiers du Vieux Continent ne sont pas encore en mesure de lancer une marque européenne de paiement capable de rivaliser avec les étrangers déjà bien installés.

Mais comme dit l’adage, l’union fait la force et la Banque de France appelle les firmes européennes à

se regrouper et à œuvrer ensemble pour le développement d’une co-entreprise.

Le paiement digital représente un enjeu majeur pour les banques européennes

Avoir un acteur majeur dans le secteur du paiement digital peut s’avérer intéressant, voire primordial, pour les établissements européens.

Pouvoir proposer sans contraintes tout ce que la technologie peut apporter dans le service bancaire serait un excellent atout lorsque les clients se demanderont quelle banque choisir.

Actuellement, les banques européennes sont très dépendantes des géants américains du « tech » lorsqu’il est question de solutions de paiement innovantes.

Mais selon François Villeroy de Galhau, gouverneur de la Banque de France,

il est encore temps de redresser la barre.

François Villeroy de Galhau.

Cette coalition des acteurs financiers européens, M. Villeroy de Galhau souhaiterait la voir devenir réalité dans les deux ou trois prochaines années.

Passé ce délai, les mastodontes déjà en place risquent d’assoir totalement leur domination sur ce qui représente à coup sûr l’avenir des moyens de paiement.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

Liens sponsorisés
back top