La solution de paiement sans contact accuse un incroyable essor en France surtout depuis le confinement

PAIEMENT SANS CONTACT

Il n’est plus à redire, le débarquement du Covid-19 sur le territoire français et les mesures instaurées pour contenir sa propagation a totalement chamboulé les habitudes de consommation de la population. Avec cela ont également évoluées les manières de régulariser les courses. Les résultats d’une étude du groupement des cartes bancaires ont, de fait, révélé une nette progression des paiements sans contact.

La pandémie du Coronavirus est sans aucun doute un phénomène du jamais vu dans toute l’histoire de l’humanité. Ne serait-ce que de considérer l’ampleur de sa portée à l’échelle planétaire, mais aussi les impacts non négligeables que le contexte a pu provoquer.

La manière de consommer, entre autres, a nettement évolué tout comme le choix du moyen de paiement. Et ce, depuis que la majeure partie de la population mondiale a été mise en confinement, comme c’est le cas dans l’Hexagone où l’on enregistre une tendance de plus en plus confirmée vers la solution sans contact. D’autant plus que plusieurs éléments y contribuent.

Une envolée fulgurante…

Le recours aux solutions mobiles pour régler les courses prend notablement de l’ampleur chez les Français. La preuve tangible que ces derniers sont de moins en moins farouches face aux risques de piratage. En effet, les consommateurs sont plus enclins à accepter que leur banque améliore leur carte bancaire en vue de permettre ce type de paiement.

L’essor du paiement par Smartphone a été enregistré bien avant la crise sanitaire et économique provoquée par l’épidémie du Covid-19. Ce dispositif a, par exemple, augmenté chaque mois de 40% en moyenne, sur l’ensemble de l’année dernière. Une tendance qui s’est accentuée depuis le début du confinement.

C’est d’ailleurs ce qu’une analyse des transactions réalisées y afférentes, publiée par le groupement des cartes bancaires CB, a révélé. Celle-ci a, notamment, affiché une nette régression de la consommation hors alimentaire, dans la semaine du 23 mars. En revanche, les opérations par e-cartes se sont grandement accrues durant cette période (de 4%), et même bien plus rapidement par rapport au dynamisme d’avant le présent contexte.

…qui pourrait bien continuer dans ce sens

La tendance croissante du nombre des paiements sans contact, depuis l’arrivée de l’épidémie sur le territoire français, s’explique sans doute par la panique suscitée par la situation. En effet, bon nombre de personnes font montre de prudence afin de minimiser les risques de contamination. Or, le principe de l’e-carte pourrait s’avérer être une mesure barrière efficace contre le Coronavirus.

C’est la raison pour laquelle la pratique est très répandue dans les secteurs qui sont restés en activité, entre autres les établissements de santé et la distribution alimentaire. À titre d’indication, la croissance est trois fois plus dans les supérettes tandis qu’elle est de 10% dans les distributeurs de médicaments.

Il faut savoir que cette solution est accessible dès 1 euro d’achat. Le groupement CB voulant motiver les commerçants afin d’aboutir à une généralisation du paiement par les consommateurs de sommes pour le moins modiques. Le fait est que l’objectif est de décupler son usage, si le nombre de transactions sans contact dans l’Hexagone frôlerait, à date, la barre de 3,5 milliards.

Ce qui pourrait être désormais facilement atteint grâce au rehaussement du plafond d’autorisation à compter de la date du déconfinement (le 11 mai). Ceci sera fixé à hauteur de 50 euros, soit 20 euros de plus qu’auparavant. Une initiative qui était pourtant loin d’enthousiasmer le groupement CB au début. À savoir, le changement a été annoncé de façon simultanée par :

  • Le ministère de l'Économie et des Finances ;
  • La Fédération bancaire française (FBF) ;
  • Le Groupement d'intérêt économique Cartes Bancaires (GIE CB) ;
  • Visa et MasterCard.
Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top