Une nouvelle fintech dédiée aux influenceurs

Jeune femme tenant sa carte bancaire en regardant son compte bancaire sur un smartphone.

Influenceur : le terme peut paraître barbare pour les non-initiés, mais cette activité fait, sans aucun doute, partie de celles qui ont connu l’essor le plus spectaculaire ces dernières années, surfant sur le succès des réseaux sociaux et des plateformes de vidéos en ligne. Malheureusement, pour les influenceurs, le plus dur reste la quête d’un partenaire financier. Puis arrive Karat.

De simples anonymes à véritables célébrités

Les réseaux sociaux et les plateformes de vidéos en ligne sont devenus des outils publicitaires très puissants. Instagram, Facebook, Tik Tok, YouTube… Visiteurs et abonnés à ces plateformes se comptent par centaines de millions, au bas mot. Elles sont donc les canaux idéaux pour un placement de produit.

De plus, les marques n’ont plus besoin de mettre en place des campagnes publicitaires nécessitant l’embauche d’acteurs et de toute une équipe de tournage. Désormais, munis d’un simple téléphone portable ou d’un caméscope, les influenceurs s’improvisent acteurs et réalisateurs.

Leur métier consiste à tourner des vidéos dans lesquelles ils testent un produit (smartphones, cosmétiques, jeux vidéo, restaurants…) ou livrent leur opinion sur un sujet (un match de foot, un film, un fait-divers).

Important Ils sont appelés « influenceurs » du fait que leurs avis comptent pour les internautes et qu’ils peuvent lancer des tendances.

Certains youtubeurs ou instagrameurs se font même désormais reconnaitre dans la rue et les fans leur demandent des autographes.

Le problème du partenaire financier

Les influenceurs se heurtent cependant à un problème de taille. Il est d’ordre financier et, selon leur domaine de prédilection, leurs besoins peuvent être assez importants.

Mais pour la majorité des établissements financiers, leur métier est encore trop peu connu et leurs revenus sont trop aléatoires, rendant un éventuel partenariat très risqué.

Une nouvelle fintech nommée Karat souhaite apporter un début de solution. Fondée par Éric Wei, un ancien influenceur, en collaboration avec Will Kim, un ancien banquier, la fintech veut mettre en place des services bancaires adaptés aux besoins des lanceurs de tendances.

Pour commencer, Karat va mettre à la disposition de ses clients une carte bancaire baptisée « Karat Black Card ». Il s’agit d’une carte de crédit qui répondra aux attentes de ses clients.

Le plafonnement des prêts sera défini en fonction du nombre de suiveurs ainsi que du nombre de plateformes sur lesquelles l’influenceur est présent. Plus il aura de « followers » (abonnés), plus il pourra obtenir un financement important. La popularité des plateformes sur lesquelles il officie sera également un facteur déterminant.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top