PayPal compte s’affranchir définitivement d’eBay et rester leader dans le secteur

Le siège de PayPal en Californie

À l’occasion de ses vingt ans, PayPal finalise sa séparation définitive avec eBay, son ancien premier partenaire et sa maison-mère jusqu’en 2015. L’enseigne reste néanmoins confiante et affiche clairement sa volonté de rester leader du secteur. Ainsi, elle élargit continuellement sa gamme de services pour affronter la montée en puissance des nouveaux acteurs tels que Stripe ou Adyen.

PayPal s’est séparé d’eBay depuis près de cinq ans. Toutefois, le contrat liant les deux entreprises ne prendra officiellement fin qu’en 2020. Ainsi, le site marchand représente encore 10 % des activités de l’opérateur de paiements en ligne, même s’il privilégie désormais les services d’un de ses principaux concurrents, Adyen.

Durant cette phase de transition, PayPal s’est efforcé de rassurer ses investisseurs en présentant ses avantages par rapport aux nouveaux arrivants. L’entreprise est notamment soutenue par deux décennies d’expérience dans le secteur.

Elle dispose ainsi d’un solide réseau de partenaires commerçants et d’un immense réservoir de consommateurs. L’enseigne peut donc rester compétitive et conserver sa place sur le marché.

Le début d’une nouvelle ère

Avec la fin imminente de sa collaboration historique avec eBay, PayPal entre dans une nouvelle phase de son développement en tant qu’entreprise. Elle peut désormais faire ses preuves dans le secteur, sans que le mérite soit systématiquement associé ou attribué à son ancienne maison-mère.

Comme pour marquer le coup, l’enseigne californienne vient de terminer la migration de l’ensemble de ses données vers ses propres serveurs. Son manager en charge des réponses aux incidents, Viet Nguyen, l’a montré fièrement aux journalistes des Échos, dans les locaux de l’entreprise établis à San José.

Au-delà de l’aspect symbolique de l’opération, PayPal peut désormais déployer tout le potentiel de son application dédiée aux virements entre particuliers, Venmo. Aux États-Unis, le réseau peer to peer compte actuellement 40 millions d’utilisateurs. Toutefois, selon les spécialistes, ce dispositif n’est pas encore valorisé de manière optimale jusqu’à présent.

À travers son offre, l’entreprise compte monétiser un système pratique et déjà plébiscité dans son pays d’origine. De plus, PayPal envisage d’intégrer un bouton Venmo sur les sites de e-commerce afin de développer le moteur de ce service.

L'enseigne multiplie également les acquisitions pour proposer davantage de services aux e-marchands. Elle a notamment racheté iZettle, un spécialiste des lecteurs de cartes. Elle teste par ailleurs des dispositifs futuristes tels que la bague NFC expérimentée pour l’instant par un panel de 3 000 employés.

Proposant des prêts depuis près de 5 ans, PayPal s’applique aussi à valoriser davantage son expertise en matière de sécurité. D’ailleurs, depuis l’acquisition de Simility, un spécialiste de la prévention des fraudes en 2018, l’entreprise met à la disposition des e-commerçants des outils pour détecter les profils risqués, même si le client ne se sert pas de ses services de paiement.

Une politique globale efficace

Depuis deux ans, PayPal a un droit de regard sur le tarif bancaire appliqué par des enseignes comme MasterCard ou Visa. En effet, l’entreprise collabore désormais avec ces fournisseurs de cartes et contribue à la promotion de ce moyen de paiement. En contrepartie, elle bénéficie d’une part des commissions et d’un plus grand volume de transactions.

Comme l’explique Dan Schulman, le dirigeant de l’entreprise depuis la séparation avec sa maison-mère, PayPal a décidé de devenir une plateforme plus ouverte pour assurer sa croissance sur le long terme. Ainsi, au lieu de continuer à combattre ses concurrents historiques, l’opérateur de paiement a préféré signer des partenariats avec les différents acteurs de cette industrie. Cette stratégie initiée par l’ancien dirigeant de Virgin Mobile se révèle payante sur tous les plans.

D’ailleurs, l’entreprise californienne doit actuellement faire face à une concurrence plus rude, notamment à travers l’enseigne américaine Stripe et la société néerlandaise Adyen. Celles-ci tendent à rogner ses parts de marché dans l’univers des paiements et à lui faire perdre des partenaires de longue date.

Dans ce contexte, PayPal met en avant le taux de conversion de 88 % affiché par son bouton de paiement, contre 48 % pour la totalité des différents moyens de paiement, d’après une étude Comscore datant de 2018.

Enfin, PayPal se démarque surtout par le niveau de sécurité de sa prestation. L’entreprise affecte d’ailleurs un tiers de son équipe à la gestion des risques et des fraudes. Ainsi, elle a développé des techniques d’évaluation de risque permettant de limiter la baisse du volume des transactions. Ce système se base entre autres sur 450 millions de gigabytes de données, générées par les opérations internes et provenant de tierces parties.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top