Les tarifs pourraient bientôt augmenter chez Société Générale

logo de la Société Générale

Société Générale a récemment annoncé un nouveau plan de restructuration au niveau de ses agences en France. La banque envisage notamment de supprimer plus de 500 postes avant 2023. La nouvelle directrice de la banque de détail du groupe, Marie-Christine Ducholet, a fourni davantage d’informations sur ce processus dans une interview accordée au quotidien Les Échos.

Les syndicats ont été surpris de l’annonce de la réorganisation de la banque de détail de Société Générale. À travers cette démarche, l’enseigne cherche à limiter les dépenses liées aux centres de services pour le traitement des opérations clients. Ce plan devrait impliquer la suppression de 530 postes supplémentaires à l’horizon 2023.

Pourtant, le groupe a déjà déployé un programme de restructuration entraînant la disparition de 500 agences en France et la suppression de près de 3 450 postes de 2016 à 2020.

Selon Marie-Christine Ducholet, la banque est toujours un secteur porteur en dépit des plans d'économies rencontrés dans le milieu (notamment chez Santander, BNP Paribas, Deutsche Bank, UniCredit, Commerzbank, etc.).

Des agences complètement repensées

Aujourd’hui, Société Générale continue à réduire le nombre d’agences physiques en France. Ainsi, le réseau ne comptera plus que 1 700 agences en 2020, contre 2 200 courant 2016. Ce programme vise notamment à optimiser le parcours client en modifiant le système d’accueil. Toutefois, la banque considère toujours les agences comme indispensables. Néanmoins, leur rôle doit évoluer avec les pratiques dans le secteur.

Grâce à la création des services digitaux, les clients des banques sont devenus plus autonomes. Cependant, ils ont encore besoin de conseillers pour les guider dans des opérations complexes telles que les prêts immobiliers. Les 1 700 agences implantées dans tout l’Hexagone devraient permettre de répondre à ces attentes de la clientèle selon la banque.

Même si elle procède à une réduction significative des postes, Société Générale manque paradoxalement d’effectifs. Le groupe recense en effet quelques postes vacants au niveau de ses agences.

Ce phénomène s’explique entre autres par la tension sur le marché du travail dans le secteur bancaire. Les candidats potentiels sont souvent démotivés par les incivilités, les pressions réglementaires, etc.

Marie-Christine Ducholet reste néanmoins optimiste par rapport aux opportunités offertes par les métiers de la banque. Par ailleurs, selon la dirigeante, les besoins de l’enseigne en matière d’effectifs devraient être gérables à court terme. De plus, la banque traite ces questions au cas par cas pour éviter d’affecter l’organisation du groupe.

Une situation difficile pour les banques françaises

Pour remédier à la crise des Gilets jaunes, l’État a exigé le gel de tarif bancaire. La plupart des grandes enseignes s’y sont conformées, y compris Société Générale. Mais désormais, la banque envisage de relever ses tarifs. Néanmoins, la décision d’augmenter ou non les prix dépend foncièrement de chaque service. Par ailleurs, Marie-Christine Ducholet souligne que les hausses seront déterminées au cas par cas.

De leur côté, les clients sont prêts à payer davantage, à condition de bénéficier de prestations ayant une valeur ajoutée plus importante. Les virements instantanés font notamment partie des services les plus plébiscités actuellement.

En tout cas, la persistance de la politique des taux faibles de la BCE (Banque centrale européenne) incite tous les opérateurs du secteur à revoir leurs systèmes de facturation. Comme l’indique Société Générale, les taux d’intérêt positifs ont notamment permis de proposer gratuitement certains services, car la banque pouvait se rémunérer d’une autre manière. Désormais, il n’est plus possible de procéder de cette façon.

En dépit de ce contexte difficile, Société Générale n’envisage pas encore de répercuter ces taux bas sur ses clients. Toutefois, il sera inévitable de se confronter à cette problématique, si la politique de la BCE persiste. Le souci se posera nécessairement pour les gros dépôts. La banque s’efforce néanmoins d’inciter ses clients à investir pour éviter ce cas de figure.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top