L'Observatoire des tarifs bancaires dresse un bilan de l’année 2019

Des personnes qui consultent leurs relevés bancaires

Dans un contexte où les taux sont particulièrement bas, les établissements bancaires en France veulent rehausser leurs marges. Il se peut donc qu’une élévation des frais soit observée l’année prochaine. La directrice de Société Générale, Marie-Christine Ducholet, a notamment laissé entendre l’application d’une telle mesure dans le journal Les Échos, le 30 septembre dernier.

L'Observatoire des tarifs bancaires (OTB) indique que les tarifs fixés par les enseignes bancaires se stabilisent cette année. Celles-ci ont donc honoré les engagements pris pour répondre aux attentes des Gilets jaunes. Concernant les frais d’incidents bancaires, en revanche, l’Observatoire a relevé des écarts importants entre les banques.

Puisque cette situation risque de nuire aux quelque trois millions de publics financièrement fragiles, un député souhaite aborder le sujet à la commission des Finances de l’Hémicycle. Si sa requête est validée par le Parlement, l’État devra persuader les banques d’agir dans ce sens alors même qu’elles cherchent à générer davantage de recettes.

Des différences flagrantes entre les frais d’incidents prélevés par les banques

Dans son rapport, l’OTB déplore les dispersions observées sur les frais d’incidents qui ne sont pas encadrés par la réglementation. Cette analyse découle de la consultation de brochures tarifaires d’une centaine d’établissements bancaires, dont huit banques digitales. Si dans certains cas, les lettres d’information aux débiteurs sont transmises gratuitement, elles peuvent coûter 24,40 euros dans d’autres banques.

De même, les lettres d’information avisant qu’un chèque a été rejeté pour absence de provisions peuvent être facturées jusqu’à 20 euros dans certains établissements quand l’opération ne requiert aucuns frais ailleurs.

Cette situation est particulièrement préoccupante pour certains parlementaires d’autant plus que les frais d’irrégularités de fonctionnement alimentent en grande partie les caisses des banques. C’est ce que révèle Matthieu Robin, membre de l’UFC-Que Choisir.

L’année 2019 profite-t-elle aux clients en situation de fragilité financière ?

Pour rendre service aux usagers surendettés, les banques ont élaboré une « offre spécifique ». Cette dernière inclut des services basiques à seulement 3 euros mensuels, sans possibilité de découvert. Dans le même ordre d’idée, les frais bancaires relatifs aux incidents de paiement se limitent, pour cette catégorie de population, à 20 euros par mois et à 200 euros par an. Quant aux commissions d’intervention, le plafond s’établit à 8 euros.

Autre point positif constaté par l’OTB : la diminution de quelques tarifs, dont les frais d’alertes reçus par SMS et les frais d’abonnement permettant d’accéder aux comptes bancaires en ligne. Le passage au système de prélèvement bancaire et l’usage de la carte à autorisation systématique reviennent également moins chers en 2019. Il en va de même pour la carte bancaire à débit différé.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top