Fortuneo se lance sur le marché des offres gratuites avec sa nouvelle carte

Logo de Fortuneo

N26 et Revolut sont les pionnières des cartes et services bancaires gratuits. Elles sont suivies par des banques en ligne comme Boursorama ou des banques de détail comme le Crédit Mutuel Arkéa. Si leurs offres diffèrent quelque peu, l’absence de cotisation pour la carte ou la réduction des frais pour les opérations bancaires constituent des points communs.

À son tour, Fortuneo propose une offre incluant des services bancaires gratuits, même à l’étranger. Baptisée Fosfo, sa nouvelle carte bancaire tire son nom de son aspect phosphorescent. Ce n’est pourtant pas le seul élément susceptible d’attirer les consommateurs.

En tout cas, ce produit marque la rupture avec la démarche classique de la banque en ligne. En effet, sur ses offres précédentes, Fortuneo imposait des conditions de revenus à ses nouveaux clients. Pour rivaliser avec ses concurrents, la banque en ligne n’hésite pas à changer de stratégie et va jusqu’à proposer des solutions de paiement innovantes, basées sur l’usage du mobile.

Une réponse aux offres concurrentes

La nouvelle offre de Fortuneo vient ainsi s’ajouter à celle des acteurs comme Boursorama, avec sa carte Ultim, ou du Crédit Mutuel Arkéa, avec sa carte Max. Ceux qui désirent la souscrire bénéficieront d’un allègement des contraintes.

En effet, généralement, un client doit percevoir un revenu mensuel minimum de 1 200 euros nets pour pouvoir accéder aux services de Fortuneo. À défaut, il doit justifier disposer d’une épargne de 5 000 euros minimum chez la banque en ligne pour obtenir une carte d’entrée de gamme.

Ces exigences n’existent plus avec la carte Fosfo. Néanmoins, en cas d’inactivité, le client doit payer des frais mensuels de 3 euros. Un premier versement d’au moins 300 euros est également requis. Une politique identique à celle de Boursorama. Cette dernière exige un premier versement minimum de 500 euros et des frais d’inactivité de 15 euros par mois.

Chez N26 ou Revolut en revanche, aucuns frais d’inactivité ne sont appliqués. De plus, le premier versement minimum ne s’élève qu’à 10 euros. Chez le Crédit Mutuel Arkéa, ces deux types d’exigences sont quasiment absents pour la carte Max.

Ces différences expliquent pourquoi il est important de comparer les offres avant de prendre une décision.

Des retraits et des paiements plafonnés

Fortuneo dispose de l’offre la plus développée, avec la possibilité d’utiliser Google Pay, Apple Pay et Samsung Pay ainsi que le paiement sans contact via les montres connectées Garmin et Fitbit. Ces dernières ne sont en revanche pas liées à la carte bancaire Ultim de Boursorama. Les néobanques N26 et Revolut se limitent, quant à elles, à Apple Pay et Google Pay.

D’autre part, des différences ont été constatées au niveau des services de retrait et de paiement proposés par ces établissements.

Avec la carte Fosfo, les paiements en euros ou en devises étrangères sont gratuits, sans dépasser un plafond de 2 000 euros sur 30 jours glissants. Pour les retraits, le plafond est de 500 euros sur 7 jours glissants. À noter toutefois que le taux de change interbancaire demeure pour les opérations en devises.

Chez N26, les paiements en euros ou en devises sont totalement gratuits. Les retraits en devises sont en revanche facturés. Les frais s’élèvent alors à 1,7 % de la somme retirée. Par ailleurs, le client devra payer 2 euros à chaque retrait en euros après les cinq utilisations gratuites offertes par mois.

Revolut propose une offre quasi identique, avec des paiements gratuits, et des retraits facturés au-delà de 200 euros (2 % de frais).

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top