Les solutions pour bien s’assurer pour un séjour au ski

un séjour au ski

C’est le début des vacances d’hiver pour de nombreux Français, dont une partie se prépare à partir à la montagne pour profiter de la poudreuse. Mais attention, le ski est une activité à risques et les accidents plus ou moins graves sont monnaie courante. Pour éviter de se ruiner en frais de rapatriement, de soins et de remboursement du matériel endommagé, la souscription d’une assurance adaptée est indispensable.

Une couverture indispensable pour tout séjour au ski

Les vacanciers qui n’ont pas pensé à cette protection peuvent opter pour la police d’assurance « sports d’hiver » vendue par les stations lorsqu’ils achètent leur forfait de remontées mécaniques. Si le produit est très rémunérateur pour les domaines, il plombe le budget des skieurs de plusieurs dizaines d’euros.

De manière générale, les professionnels déconseillent d’acheter séparément les garanties pour les différents services (annulation de la réservation d’un hébergement, assurance pour la location de skis, etc.). Non seulement celles-ci coûtent généralement très cher, mais elles font parfois doublon.

Protection complète avec les cartes Premier ou Gold

C’est notamment le cas pour les porteurs d’une carte bancaire premium, laquelle intègre différents types de garanties, à commencer par l’indispensable responsabilité civile qui prend en charge les éventuels dommages corporels causés à une tierce personne. En outre, les cartes de type Visa Premier ou Gold Mastercard couvrent divers risques inhérents à un séjour au ski :

  • annulation de la location d’un logement,
  • location d’équipements,
  • frais médicaux,
  • etc.

Et par rapport aux contrats d’assurance classiques, les franchises associées aux cartes sont moindres. D’après les professionnels du secteur,

elle est d’environ 30 euros sur les frais médicaux et la couverture est limitée à 800 euros si le matériel loué est abîmé, et l’assuré doit généralement s’acquitter de 20 % du prix du matériel.

Outre la base commune d’assurances et de services d’assistance, le niveau de couverture peut être encore plus élevé chez certaines enseignes pour les détenteurs de carte Premier ou Gold. Par exemple, les clients de LCL peuvent, grâce à la garantie « manque de neige », prétendre à une indemnisation si la neige fait défaut.

Toutefois, des conditions doivent être remplies pour bénéficier des services d’assurance et d’assistance, comme le règlement de tout ou partie du séjour avec ladite carte. Ce qui n’est pas toujours évident pour les vacanciers désireux d’utiliser leurs chèques-vacances.

Couverture additionnelle spéciale pour les détenteurs de carte standard

Avec une carte haut de gamme, il n’est plus nécessaire de souscrire une couverture additionnelle, puisqu’elle prend même en charge le conjoint et les enfants de l’assuré, mais exclut toutes les autres personnes qui voyagent avec lui. Autre avantage, les garanties sont maintenues même en cas d’opposition sur la carte bancaire pour cause de perte ou de vol.

En revanche, les cartes Visa Classic ou MasterCard standards n’incluent généralement que les frais de secours sur piste, ce qui contraint leurs détenteurs à prendre un complément ponctuel.

Il peut s’avérer judicieux de vérifier le contenu de son assurance habitation, qui comprend parfois des clauses d’assistance à la montagne (frais médicaux, recherche, assistance rapatriement).

Alternativement, les assureurs proposent une couverture sports d’hiver à partir de 2 à 3 euros la journée, une petite comparaison s’impose avant de s’engager.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top