De nombreux pays refusent de recourir aux solutions technologiques des Américains

accès aux technologies

La sécurité des moyens de paiement est actuellement un sujet important. Elle permet de lutter efficacement contre les actes terroristes, les activités criminelles, etc. Nombreuses sont les solutions technologiques proposées par des Fintech américaines pour renforcer la sécurité des moyens de paiement. Récemment, plusieurs pays ont refusé de recourir à leurs produits.

Les moyens de paiement sont souvent la cible de personnes malintentionnées. Fraudes, vol d’informations personnelles… autant de risques auxquels ils sont exposés. Pour les protéger efficacement, de nombreuses sociétés américaines ont mis sur pied différentes solutions technologiques.

Ces dernières font actuellement pression sur de nombreuses banques, dont plusieurs en Europe, pour qu’elles les utilisent.

Cependant, ce qui semble être une action altruiste pourrait cacher d’autres buts. Dernièrement, de nombreux pays à travers le monde refusent de recourir à ces mesures de sécurité. En effet, elles pourraient entraîner un monopole américain sur le marché numérique ainsi que l’accès d’une puissance étrangère à des informations sensibles.

Plusieurs moyens sont disponibles pour sécuriser les paiements

L’évolution de l’économie et du commerce au niveau mondial a provoqué une hausse rapide des échanges d’informations entre diverses organisations. Le nombre de paiements réalisé sur Internet ou depuis un terminal connecté est en croissance constante. Pourtant, ils nécessitent l’utilisation d’informations personnelles. Il est donc important de les protéger.

Afin de sécuriser les transactions, plusieurs Fintech ont proposées des solutions. L’une des plus répandues est le cryptage des données. Toutes les informations transitant sur Internet ne peuvent être déchiffrées que par un logiciel particulier.

À cela s’ajoute une mesure d’authentification réciproque. L’établissement bancaire contrôle l’identité du client avant de procéder à une quelconque opération.

L’apparition récente du dispositif 3D Secure a renforcé la sécurisation des paiements en ligne. Cette mesure réclame un mot de passe ou un code reçu par SMS pour valider une transaction depuis une carte bancaire et est appliquée sur les cartes Visa et MasterCard.

Les solutions de sécurité américaines pourraient cacher d’autres intentions

Récemment, les États-Unis se montrent insistants auprès des établissements bancaires de plusieurs pays, y compris ceux présents en Europe, pour qu’ils recourent à leurs différentes mesures de protection des moyens de paiement. Toutefois, cette démarche anodine peut cacher autre chose.

En Chine, les Fintech américaines et leurs produits ont été bloqués. Cette décision a été motivée par le fait que le gouvernement chinois ne souhaite pas que les États-Unis monopolise le marché des offres numériques du pays.

L’Inde a également refusé les services des Américains. Afin de gérer au mieux son économie et son commerce, le gouvernement indien a bloqué Visa et MasterCard. Selon le site Voyage forum, il souhaite privilégier les start-up locales au lieu des entreprises américaines.

Les Fintech indiennes se chargeront donc désormais de la collecte, du stockage et de la revente de données de la population.

L’apparition de RuPay, une société de paiement collaborant avec des banques indiennes, est une preuve de l’engagement du gouvernement indienne à refuser les solutions américaines.

 

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top