Crédits immobiliers à taux négatifs : une réalité pour les clients de la banque danoise Jyske

Logo de la banque Jyske

Au cours de la dernière décennie, les taux d’intérêt des crédits immobiliers accordés aux ménages européens ont baissé de manière continue sous l’effet de la politique monétaire accommodante des banques centrales. Dans certains pays comme le Danemark, les taux négatifs sont désormais la norme. Au point que la Jyske Bank prête de l’argent à ses clients à des taux inférieurs à zéro.

Impact négatif lourd de la chute des taux sur les banques européennes

Important La chute des taux d’intérêt des prêts à l’habitat à des seuils historiques en Europe a largement profité aux particuliers.

Ayant gagné en pouvoir d’achat immobilier, ils ont pu financer l’achat de leur résidence principale ou d’une résidence secondaire, ou encore réaliser un investissement locatif à crédit pour un coût moindre.

Mais pour les banques, le phénomène a eu un impact lourd. Ces dernières années, leurs marges sur le crédit immo se sont considérablement réduites en raison de la guerre des prix qu’elles se sont livrée. De plus, impossible de faire l’impasse sur ce produit d’appel sur un marché de plus en plus concurrentiel.

Les effets pervers des taux négatifs pour les emprunteurs danois

Avec le passage aux taux négatifs, certains établissements comme Jyske, numéro 3 au Danemark, applique depuis quelques mois un taux fixe de -0,5 % à ses prêts sur 10 ans. Concrètement, pour un emprunt initial d’un million d’euros, le futur propriétaire ne lui rembourse que 995 000 euros environ.

Important Pour autant, les bénéficiaires des crédits à taux négatifs de la Jyske Bank ne gagnent pas de l’argent.

L’enseigne l’a d’ailleurs annoncé en août lors du lancement de son offre. Car outre les intérêts, les emprunteurs doivent s’acquitter de divers frais, comme

  • les frais de dossier,
  • les frais de garantie,
  • l’assurance.

Pour mémoire, cette couverture, bien que non imposée par la loi, est exigée par les banques pour se prémunir de tout défaut de paiement dû au décès, à l’invalidité, à l’incapacité temporaire de travail ou à la perte d’emploi du client.

En outre, à long terme, les organismes prêteurs doivent compenser leur manque à gagner sur les intérêts par une augmentation des frais bancaires sur les autres produits et services.

Pas de taux négatifs pour les épargnants français

En France aussi, les taux ont atteint des seuils historiques. Après avoir battu les records établis en fin 2016, ils ont poursuivi leur baisse. Même les primo-accédants ont pu concrétiser leur projet immobilier grâce à la combinaison des conditions d’emprunt très favorables de ces dernières années et des aides publiques à l’accession.

Important En revanche, il est peu probable que les barèmes descendent un jour en dessous de zéro.

Les dispositions du Code civil concernant les dettes sont très claires. Les choses empruntées doivent être restituées « en même quantité et qualité, et au terme convenu ». Cela signifie que les sommes remboursées ne peuvent être inférieures au capital initial.

Mais techniquement, les Français ont déjà accès à des taux réels négatifs, dans la mesure où les banques ont plus d’une fois accordé des crédits immobiliers à des taux inférieurs à l’inflation depuis 2018.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top