Les néobanques commencent à envahir le marché français

Une personne qui utilise une  banque en ligne

Afin de s’accaparer davantage de clients et de rentabiliser leur modèle d’affaires, les banques mobiles tendent à s’internationaliser. L’Hexagone figure parmi les destinations ciblées par ces nouveaux arrivants tels que Revolut et N26. De nouvelles néobanques vont bientôt conquérir le marché français, au détriment des filiales des enseignes traditionnelles. Explications.

La transformation numérique du secteur bancaire français se confirme avec la multiplication des néobanques. Il s’agit de banques qui proposent des services digitaux quasi gratuits (voire gratuits) depuis leurs applications mobiles. À travers les fonctionnalités proposées, les banques mobiles aspirent à simplifier le quotidien des personnes connectées, notamment dans la gestion de leurs finances.

Une récente enquête réalisée par le cabinet international d’études KPMG révèle que 19 néobanques desservent actuellement le territoire français, qui s’impose comme étant la seconde économie au sein de la zone euro. Comment ces banques mobiles s’organisent-elles pour se démarquer des offres des banques classiques ?

Les banques mobiles visent les adolescents et les micro-entrepreneurs

Certaines néobanques comme Margo Bank entament les démarches pour obtenir un agrément bancaire auprès de l’organe de surveillance des secteurs bancaire et assurantiel. Si elles y parviennent, elles pourront par exemple octroyer des crédits aux particuliers et aux professionnels, contrairement à celles qui disposent d’un simple statut d’établissement de paiement. La banque mobile Kard, elle, doit par exemple compter sur Crédit Mutuel Arkéa pour la conservation des dépôts des usagers, comme l’indique un média spécialisé.

Les nouveaux arrivants choisissent de cibler des clients qui ne trouvent pas d’offres adaptées à leurs besoins et à leur budget chez les banques classiques. Il s’agit notamment des autoentrepreneurs et des petites entreprises qui trouvent les tarifs des établissements traditionnels particulièrement onéreux.

Tel est le cas de Margo Bank. Hormis les jeunes hyperconnectés en quête de services innovants, certains s’adressent spécifiquement aux adolescents qui apprennent à gérer leur argent de poche, à l’exemple de Xaalys.

Pas moins de cinq acteurs arriveront bientôt sur le marché

En termes d’expansion à l’international, la destination française est particulièrement prisée par les néobanques. Six néobanques, dont Curve, viendront renforcer la concurrence dans un marché déjà dense, et ce, dans les mois à venir. Les récoltes de fonds entamées auprès de dirigeants de Fintech et de business angels permettent aux nouveaux entrants de commercialiser un package bancaire particulièrement étoffé.

Starling Bank, un établissement anglais créé en 2014, compte parmi ces acteurs qui pourraient proposer leurs services sur le marché français. 74 millions de livres sterling ont été récoltés au mois de février dernier afin de réaliser une telle stratégie.

La néobanque britannique sera-t-elle en mesure de répondre aux besoins de la population locale dans un contexte où la Grande-Bretagne prévoit de se détacher de l’Union européenne ? Anne Boden, qui dirige l’enseigne, prévoit d’ouvrir une structure en terre irlandaise afin de se procurer un passeport européen.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top