Le succès contesté des néobanques en termes de mobile first

smartphone et carte de crédit

Les néobanques se font de plus en plus une meilleure place dans l’univers de la banque. Et cela, grâce au mobile first. Les banques traditionnelles se sentent ainsi obligées de faire des avancées notables. En revanche, les banques en ligne contestent, à plusieurs titres, le statut de numéro 1 des néobanques dans cette discipline.

Dans le secteur bancaire, l’obtention de parts de marché et la fidélisation des clients passent par l’amélioration en continu de l’expérience utilisateur. Les enseignes s’emploient ainsi à peaufiner le design de leur site ou celui de leur application mobile. Elles redoublent aussi d’ingéniosité pour permettre une navigation fluide à leurs clients.

En termes de mobile first, les néobanques surpassent de loin les banques traditionnelles. Elles confirment ainsi leur statut de banque 100 % mobile. Toutefois, leurs services demeurent limités à la gestion de compte en ligne. Les banques en ligne n’hésitent d’ailleurs pas à leur rappeler ce point, tout en étalant leurs dernières innovations.

Une véritable course aux fonctionnalités

Selon une étude du cabinet WA et baptisée « Expérience utilisateur et banque mobile », N26 et Orange Bank offrent le plus de fonctionnalités à leurs usagers. Parmi celles-ci, figure le paiement mobile.

Revolut et Monabanq sont quant à elles les précurseurs de la fonctionnalité associée à une montre connectée et qui permet d’accéder à son compte bancaire. À noter que ces deux fonctionnalités figurent également sur l’application Hello bank !

Pour rappel, l’ensemble des applications bancaires propose à peu près toutes les fonctionnalités de base, comme la consultation du solde en temps réel, le blocage/déblocage de la carte bancaire à paiement systématique, ou encore le transfert d’argent entre particuliers. Le déverrouillage et l’authentification numériques vont bientôt basculer en mode biométrique.

Les banques en ligne ripostent

Les banques en ligne semblent décidées à relativiser le succès des néobanques. Benoit Grisoni, directeur général de Boursorama souligne par exemple que ces dernières ne sont pas les précurseurs du pilotage de la carte bancaire par mobile. En effet, cette fonctionnalité est proposée depuis longtemps par les banques digitales.

De leur côté, Nicolas Serre d’ING Direct et Grégory Guermonprez de Fortuneo critiquent le caractère restreint des offres proposées par les néobanques. Le premier s’appuie sur la nécessité d’une complémentarité de tous les canaux, afin de mieux s’adapter à tous les profils des clients.

Le second fait le point sur l’absence de chéquier, de découvert autorisé, ou encore de crédit immobilier dans la liste des offres. Or, une enseigne ambitionnant de devenir une banque principale se doit de proposer ces produits.

Enfin, Xavier Prin, directeur marketing chez Boursorama rappellent que les banques de nouvelle génération proposent tout un lot de services accessibles sur téléphone, ordinateur et tablette. Il ajoute que le service de coaching financier personnalisé est déjà à l’étude.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top