Les autorités réglementaires veulent instaurer une concurrence équitable entre les Big Tech et les banques

bâtiments bancaires

Les autorités réglementaires ne cachent pas leur inquiétude face à la progression des Bigtech dans les services financiers. Certes, pour les clients, la multiplication du nombre des acteurs sur le marché facilite l’accès aux paiements, au crédit et à l’épargne, mais ce phénomène pourrait à terme entraîner une concurrence inéquitable.

En effet, Google, Amazon, Alibaba, Facebook et d’autres acteurs du numérique bénéficient d’un avantage considérable par rapport aux banques traditionnelles étant donné qu’ils disposent d’un plus large accès aux données des clients.

Afin de limiter les risques, le BRI (Banque des règlements internationaux) souhaite mettre en place des règles applicables aux géants du web qui investissent peu à peu le secteur financier.

Tirer parti des opportunités et limiter les risques

Prenant compte des avantages et des risques que représente l’essor des Bigtech dans les services financiers, le BRI incite ses comités financiers à définir de nouvelles règles pouvant s’adapter à ces acteurs influents.

Et comme les offres proposées par ces derniers commencent à couvrir les marchés internationaux, cette institution monétaire lance également un appel à la contribution des différentes autorités publiques dans le développement d'outils d’encadrement reposant sur la régulation financière, les règles de la concurrence et la réglementation des données privées.

Important L’objectif est alors d’instaurer une concurrence équitable sur le marché, et il se pourrait que les Gafa soient contraints de partager les données sur leur clientèle avec les banques et les fintech.

Pour leur part, les consommateurs peuvent tirer avantage de l’enrichissement des offres de services financiers.

Et afin de savoir quelle banque choisir, chacun peut comparer les offres disponibles sur le marché à l’aide de notre outil en ligne.

La gamme de prestations proposée par les Bigtech s’étend d’année en année

Si les géants du web se concentraient au début sur les services de paiement, la gamme de leurs prestations s’étend d’année en année et intègre actuellement la distribution de crédit, les placements et les assurances.

Pour 2020, Facebook prévoit de lancer sa monnaie virtuelle. Baptisée « Libra » ( « Balance » en latin), celle-ci permettrait de régler des achats et de faire des transferts d’argent instantanés, et en toute facilité.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

Liens sponsorisés
back top