Les tarifs des banques en outremer commencent à s’aligner sur la métropole

locaux d'une banque

Selon un sondage du CCSF (Comité consultatif du secteur financier), la concurrence bancaire sur tout le territoire français serait stimulée par l’amélioration de l’accès à Internet et l’évolution du marché. De ce fait, la disparité entre les tarifs en métropole et en outremer s’amenuiserait depuis 5 ans. Chacun devra ainsi prendre les mesures appropriées.

Après une étude concernant la convergence des tarifs bancaires dans les DOM (départements outre-mer) et en métropole, le CCSF a analysé 14 tarifs standards dans les DOM et les COM (collectivités d’outre-mer) du Pacifique (Wallis et Futuna, Polynésie française et Nouvelle-Calédonie).

Ainsi, en 2014, la majorité des tarifs dans les DOM se sont avérés inférieurs ou égaux à la norme en vigueur en France, sauf en Guadeloupe, Guyane et Martinique. Dans ces régions, le tarif se révèle supérieur ou égal à l’indice valable dans l’Hexagone comme l’indique le CCSF. Par conséquent, ces opérateurs économiques restent en conformité avec leurs vis-à-vis en métropole…

Un contexte favorable aux territoires d'outre-mer

En avril 2018, le CCSF a relevé pas moins de 12 tarifs bancaires équivalents à ceux appliqués dans l’Hexagone. En d’autres termes, la tarification a évolué dans le sens d’une normalisation généralisée.

Par exemple, en Guyane, Martinique et Guadeloupe, les tarifs tendent à suivre le rythme de ceux de la métropole. Les opérateurs économiques de la région affichent même un tarif inférieur ou égal à leurs congénères métropolitains.

À Mayotte et à La Réunion, les tarifs standards ont presque tous adopté cette approche standardisée pour faciliter la relation du client et des promoteurs. De cette manière, ils seront moins enclins à limiter les enjeux par rapport à cette forme atypique de convergence en matière de tarif.

Accéder au Web dans un environnement hostile

Sans accès à Internet, les comparatifs frais bancaires s’avèrent compliqués. Cette opération nécessite en effet d’observer plusieurs points de vue à la fois et d’analyser de nombreux critères. Dans le Pacifique, par exemple, la majorité des tarifs bancaires étaient plus importants que ceux de la métropole. Toutefois, la situation s’avère plus favorable en termes de convergence.

Selon le CCSF, sur ces territoires, 8 tarifs sont dorénavant inférieurs ou égaux à ceux pratiqués en Hexagone. De plus, cette forme de convergence peut être réalisée et développée davantage grâce à Internet.

Comme le souligne le CCSF,

Si les accès internet étaient effectivement généralisés dans les zones outre-mer et à des tarifs abordables, du même ordre que ceux pratiqués en métropole par exemple, cela permettrait au plus grand nombre d'accéder à des tarifs bancaires nettement plus faibles, d'avoir un accès facilité à ces services sans avoir besoin de se déplacer et enfin, de pouvoir faire jouer la concurrence entre les établissements bancaires ou néobanques.

Bien que l’organisme est supposé améliorer la relation entre particuliers et établissements financiers, il estime que :

Le coût actuel des tarifs télécoms et internet, notamment en zone Pacifique, est un obstacle à ce développement qui serait pourtant une réponse déterminante aux questions soulevées par la tarification bancaire.

En définitive, le CCSF incite également à promouvoir les comparateurs publics de tarifs bancaires pour favoriser la concurrence dans les DOM et les COM du Pacifique. De cette manière, tous les établissements évolueront sur un pied d’égalité dans l’univers des banques traditionnelles ou des néobanques.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

Liens sponsorisés
back top