L’inégalité salariale entre hommes et femmes au sein des banques britanniques

concept sur l'inégalité salariale entre hommes et femmes

L’écart de rémunération entre hommes et femmes est une situation irréfutable au sein de plusieurs entreprises. Certains géants dans le secteur bancaire sont aussi concernés, entre autres BNP Paribas et HSBC. En outre, l’inégalité ne s’arrête pas aux salaires, mais touche également le traitement des employés et l’attribution de postes.

À la suite de l’affaire Weinstein qui a eu des retombées internationales, le Royaume-Uni a aussi orienté les débats vers l’inégalité des traitements entre les hommes et les femmes, au sein des entreprises locales.

Il s’avère que le secteur financier est le plus touché par cette situation, notamment certains établissements bancaires de grande envergure comme BNP Paribas et HSBC. Sauf que la différence est plus importante chez cette dernière, selon le rapport de l'agence de presse Reuters.

En effet, cette inégalité entre les deux genres concernent plusieurs points, allant de la rémunération qui pourrait être le double pour les hommes jusqu’à l’évolution de postes.

L’écart de salaires au sein des banques britanniques

En début mars 2018, le gouvernement britannique a révélé que l’inégalité entre les hommes et les femmes persiste encore dans le pays, surtout dans le secteur financier où la différence est très palpable. En ce sens, la Première ministre Theresa May a fixé un « deadline » pour que toutes les entreprises implantées outre-Manche puissent effectuer leur déclaration.

À ce jour, il a été constaté que la différence de salaire est estimée à 18,4%, en tenant compte de la base du salaire médian. Quant à la différence de traitement au sein des banques, telles que la Banque d’Angleterre, Lloyds Banking Group et Royal Bank of Scotland, les chiffres sont plus considérables, à raison de 30 à 40% en moyenne.

L’agence de presse Reuters a récemment publié que parmi les enseignes bancaires britanniques, HSBC affiche le plus d’écart. Elle a effectivement déclaré une différence salariale de 59%, ce qui le met dans le rang de la société la plus inégalitaire du pays. D’autant plus qu’au sein de ce géant financier, les hommes perçoivent 86% de plus que les femmes, en matière de prime moyenne.

Les postes importants sont davantage occupés par les hommes

Les filiales bancaires localisées sur tout le territoire britannique sont soumises à l’obligation de communiquer leurs grilles salariales. Tel est le cas pour la banque française BNP Paribas. Sa filiale outre-Manche, qui dispose de 7 853 employés, affiche un écart moyen de salaire horaire de 38,3%. Quant aux bonifications, la différence s’étend à 64,6%. Elle justifie cette inégalité par le nombre minoritaire de femmes aux postes de direction.

Cette situation est similaire au sein des établissements financiers du pays, notamment HSBC. Chez ce groupe bancaire, moins du quart des femmes (23%) qui y travaillent occupent des postes de direction, alors que les postes importants sont plus rémunérateurs.

À noter que plus de 50% des salariés de HSBC Bank sont des femmes. La banque envisage toutefois de temporiser les écarts, en attribuant 30% des postes à responsabilité aux femmes. Cet objectif, certes ambitieux, devrait être atteint d’ici deux ans et contribuerait à l’optimisation de l’égalité salariale.

Bien que ce facteur ne soit pas encore pris en compte par un comparateur de banque pro, l’égalité entre les sexes dans les établissements financiers peut favoriser l’attrition des usagers.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

Liens sponsorisés
back top