Octobre 2018

Les banques et le Gafa gagneraient à s’allier

applications mobiles GAFA

Les banques traditionnelles ont de plus en plus de mal à concurrencer les banques en lignes et autres fintechs, fruits de la révolution numérique. Et quand le Gafa (Google, Amazon, Facebook et Apple) vient aussi y mettre son grain de sel, les banques ont tout intérêt à trouver une stratégie de riposte. Si leur salut passait par une alliance ?

La carte bancaire à empreinte digitale sera expérimentée en France

Les cartes bancaires

La technologie de reconnaissance d’empreintes digitales n’est pas nouvelle. Elle est déjà présente dans de nombreux terminaux de contrôle d’accès, comme les portes dotées de serrure biométrique ou encore les écrans tactiles des téléphones portables. Toutefois, pour la première fois, elle sera utilisée sur une carte bancaire, du moins en France puisque le Japon possède une longueur d’avance.

En Italie, les finances des établissements de crédit se fragilisent

établissements de crédit en Italie

Outre la performance des obligations d’État, les banques italiennes n’échappent pas à la hausse excessive des taux. Dans ce contexte, les établissements bancaires en redressement doivent fournir davantage d’efforts pour se constituer les fonds propres réglementaires et mener à bien leur plan de financement pour l’année 2018. La pression est d’autant plus forte lorsque l’on sait que la capacité de l’État à rembourser ses dettes est mise à rude épreuve.

Le défi majeur des nouveaux acteurs du secteur bancaire français de construire un modèle rentable

Crédit Agricole, la société mère de BforBank qui est une banque en ligne

Après les banques en ligne, les néobanques se multiplient sur le marché français. Et si elles ont rapidement réussi à conquérir un grand nombre de consommateurs, l’Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (ACPR) doute encore de leur capacité à bâtir un business model rentable. Telle est la conclusion d’une étude récemment publiée par le superviseur financier.

Les néobanques soumises aux mêmes obligations d’information d’ordre tarifaire que les banques traditionnelles

Une personne qui consulte son relevé bancaire sur sa tablette

À partir du 31 octobre 2018, dans un souci de transparence, les banques, qu’elles soient physiques ou dématérialisées ainsi que les services de paiement en ligne comme PayPal seront tenus de mentionner en tête de leurs plaquettes tarifaires les prix de leurs principales prestations. Si cette pratique n’est pas nouvelle – elle existe depuis 2011 et la plupart des banques s’y sont conformé ¬ le cadre règlementaire, lui, est récent.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

Liens sponsorisés
back top