Le HCSF est soucieux de limiter le surendettement des grandes entreprises en France

concept sur le surendettement

Les six principales banques françaises vont devoir limiter leur exposition aux grandes entreprises dont l’endettement atteint des sommets. C’est ce que le Haut Conseil de stabilité financière a décidé le 11 mai 2018. L’objectif est clair : éviter que les acteurs privés ne sombrent dans un endettement de plus en plus important.

Le HCSF l’a annoncé depuis le mois de décembre 2017 : les six principaux établissements bancaires français devront limiter leur exposition aux entreprises les plus endettées. Considérées comme systémiques, ces banques doivent être protégées des risques que représentent ces entreprises.

L’institution précise que cette mesure concerne les entreprises dont les expositions sont supérieures à 300 millions d’euros. Jusqu’au 1er juillet 2020, BPCE, BNP Paribas, Société Générale, Banque Postale et Crédit Mutuel devront limiter leur exposition à ces entreprises surendettées. Les objectifs sont clairs : recadrer l’appréciation des risques mais aussi garantir une stabilité du marché financier en France.

La maîtrise de l’endettement des entreprises en France est une priorité pour le HCSF

ImportantFace à une tendance croissante de l’endettement excessif venant de ces entreprises, le HCSF souhaite rétablir une certaine discipline de marché. D’après Bruno Le Maire qui est à la fois président de cette institution et ministre de l’Économie et des Finances, il est d’autant plus urgent de revenir à une meilleure évaluation des risques, surtout si les taux sont appelés à augmenter dans un futur proche ou lointain.

Le HCSF explique que deux critères sont observés pour déterminer les entreprises concernées par cette mesure. Le premier, c’est le ratio de couverture des frais financiers : s’il est en dessous de 3, c’est que l’endettement est important.

Pour rappel, ce ratio s’obtient en faisant le rapport entre le résultat avant intérêts et impôts et les intérêts du crédit. Le second critère, c’est le taux d’endettement qui excède les 100%. On obtient ce taux d’endettement en faisant le rapport entre la dette de l’entreprise et ses fonds propres.

Limiter l’exposition des banques systémiques

À compter du 1er juillet 2018, le Crédit Mutuel, la Société Générale, BNP Paribas, la Banque Postale, BPCE ainsi que le Crédit Agricole devront donc se limiter à une exposition de 5% de leurs fonds propres vis-à-vis de ces entreprises basées en France et qui courtisent dangereusement avec le surendettement.

Les clients qui souhaitent ouvrir un compte dans l’une de ces enseignes et qui ont recours à un comparateur banque peuvent donc se rassurer : elles seront encadrées par des balises claires en termes de stabilité financière à compter de cette date.

Le HCSF précise que la mesure sera effective pendant une durée de deux ans mais qu’elle pourra être prolongée d’une année supplémentaire si nécessaire.

Encadrer le surendettement sans pénaliser les crédits aux entreprises

Pour rappel, c’est en 2014 que le Haut Conseil de stabilité financière a été instauré. Son rôle est de garantir un secteur financier stable et apte à soutenir l’économie nationale. Entre autres, cette institution rappelle que les entreprises en France continuent à s’endetter plus que leurs homologues dans les autres pays de la zone euro.

Cependant, la mesure n’a pas vocation à appliquer un frein excessif au crédit. C’est la raison pour laquelle les entreprises les plus endettées ont bénéficié d’un tel calibrage de leur plafonnement de crédits.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

Liens sponsorisés
back top