Une hausse importante des tarifs bancaires en début d’année

monnaie euro et augmentation

Comparés au niveau enregistré l’année dernière, les tarifs bancaires ont considérablement augmenté en janvier dernier. L’association des consommateurs UFC-Que Choisir précise que les écarts tarifaires varient énormément d’un établissement bancaire à un autre. Pour limiter les effets de cette hausse tarifaire sur leurs finances, l’association incite ainsi les usagers bancaires à faire jouer davantage la concurrence.

Le coût moyen d’un compte bancaire s’est établi à 211 euros au 1er janvier dernier, ce qui renvoie à une hausse de 2,2% en glissement annuel. Dans une récente étude réalisée par l’UFC-Que-Choisir sur la base des brochures tarifaires de 22 banques, l’association de consommateurs indique que depuis 2013, ce coût a crû de 9%, soit trois fois plus que l’inflation. Cette progression concerne :

  • les usagers équipés de packages (services à prix forfaitaires) dont le prix de l’offre classique a augmenté de 2,5% cette année ;
  • les prestations facturées au détail.

L’UFC-Que Choisir souligne que les coûts de certains services rendus en agence ont carrément bondi. L’association fait entre autres référence aux frais facturés pour un virement (+17%) et pour une remise d’un chéquier (+11%).

Des différences tarifaires importantes d’une enseigne à une autre

L’UFC-Que Choisir estime que

ces nouveaux excès tarifaires sont rendus possibles par les entraves mises par les établissements à la mobilité bancaire.

UFC-Que Choisir.

Par ailleurs, elle regrette que l’émergence de nouveaux acteurs (Orange Bank notamment) sur le marché n’ait pas amorcé une guerre des prix.

Dans son étude, l’association indique néanmoins que les différences de tarifs entre les établissements bancaires sont considérables. Les écarts varient de :

  • 1 à 6 pour les profils haut de gamme et les seniors ;
  • 1 à 17 pour un actif ou un usage standard du compte ;
  • 1 à 10 pour une utilisation intensive du compte, en l’occurrence dans le cas de dépassement du découvert autorisé.

Les solutions avancées par l’UFC-Que Choisir

Au vu de ces hausses tarifaires, l’UFC-Que Choisir incite les usagers bancaires à « jouer pleinement leur rôle d’arbitre du marché ». En premier lieu, l’association invite ainsi les clients à se renseigner sur le montant exact des frais qu’ils ont déboursé l’an dernier en consultant le récapitulatif annuel des frais bancaires.

Par la suite, il est recommandé d’utiliser un comparateur frais bancaires pour déterminer quelles enseignes pratiquent les tarifs les plus avantageux.

L’association de consommateurs affirme :

en moyenne, un senior peut ainsi réaliser 153 euros d'économies, un actif 168 euros et un habitué des dépassements de découvert pas moins de 236 euros en quittant sa banque pour un établissement moins vorace.

Elle précise alors que chez les banques en ligne, les commissions d’intervention et les agios (qui représentent jusqu’à deux tiers du coût du compte pour les usagers qui excèdent régulièrement le seuil d’autorisation de découvert) sont six fois moins importants que chez les enseignes de crédit traditionnelles.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

Liens sponsorisés
back top