Davantage de Fintech souhaitent se transformer en banque

Capture du site de la fintech Klarna

Les Fintech sont de plus en plus nombreuses à vouloir se muer en banque pour pouvoir proposer des services bancaires réservés aux établissements agréés. La jeune pousse Klarna et la plateforme de financement participatif Zoma l’ont déjà fait. Notons que Bruxelles vient de présenter un plan d’action pour les jeunes pousses.

À l’heure actuelle, les établissements bancaires sont contraints de se réinventer pour se démarquer de la concurrence de nouveaux acteurs du marché financier. Un certain nombre de Fintech souhaitent par ailleurs acquérir une licence bancaire afin de pouvoir étoffer leurs offres. Ces derniers mois, elles ont effectivement été nombreuses à en faire la demande.

La startup britannique Chip en fait partie. Spécialisée dans l’optimisation des découverts, elle souhaite proposer à ses clients du découvert à partir des dépôts bancaires collectés auprès d’eux. Il faut savoir en outre qu’au début de l’année 2018, la Commission européenne a présenté un plan d’action pour la Fintech.

Une licence bancaire pour pouvoir multiplier les services financiers

De plus en plus de Fintech demandent actuellement une licence bancaire. Celle-ci leur permet de proposer plus de services auprès de leurs clients. C’est par exemple le cas des startup Chip et Revolut. Benjamin Belais, représentant de cette dernière en France, explique que :

Aujourd’hui, nous souhaitons offrir des services complémentaires : emprunt, placement, autorisation de découverts. Au Royaume-Uni, nous faisons déjà du crédit mais uniquement avec des partenaires.

Benjamin Belais

Il faut savoir que les Fintech Klarna et Zopa ont déjà obtenu leur licence bancaire. En ce qui concerne Klarna, elle est spécialisée dans les solutions de paiement en ligne. Son ambition est de fournir d’autres services financiers tels que les cartes bancaires.

Le plan d’action Fintech de Bruxelles

Pour la plupart des Fintech, l’obtention d’une licence bancaire permet notamment de bénéficier d’une plus grande rentabilité. En proposant des services multiples, elles espèrent élargir leur base de données clients et faire plus de profits. Notons au passage qu’il est possible de trouver la meilleure banque pour les jeunes en utilisant un comparateur en ligne.

Rappelons également que la Commission européenne a présenté un plan d’action pour la Fintech. Lors d’un comité économique, son vice-président Valdis Dombrovskis, en charge des services financiers, a en effet affirmé l’an dernier, à la fin du mois de novembre, que :

L'Europe est bien placée pour devenir un leader dans les technologies financières. Cependant, cela nécessite de développer une réglementation appropriée afin de permettre aux Fintech de passer à l'échelle dans le marché européen. La Commission travaille sur un plan d'action Fintech. Celui-ci sera présenté en début d'année 2018. Il faut savoir qu’il inclura une proposition pour permettre aux acteurs du crowdfunding et du prêt de pair à pair d'opérer.

Valdis Dombrovskis

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

Liens sponsorisés
back top