La banque de détail de Crédit Suisse accélère sa digitalisation

capture ecran du site Crédit Suisse

Crédit Suisse envisage d’affecter plusieurs centaines de millions de francs à la digitalisation de sa banque de détail. Le responsable IT & opérations de la banque a été choisi pour diriger la structure réorganisée. Grâce à son expérience dans le domaine, il sera en mesure d’accompagner efficacement l’entité tout au long de ce processus décisif pour l’enseigne.

Crédit Suisse est sur le point de transformer le business model de sa banque de détail dans son pays d’origine. L’enseigne compte réorganiser cet établissement et accélérer sa numérisation afin de rendre ses produits standards plus accessibles. Cette démarche permettra par ailleurs de proposer à sa clientèle un service-conseil intelligent.

À travers sa digitalisation, la banque suisse cherche à s’adapter à l’évolution de l’environnement économique et à atteindre une clientèle plus jeune. Ce segment est d’ailleurs la principale cible des néobanques, une concurrence qui tend à monter en puissance dans le pays. En effet, les Suisses plébiscitent le mobile banking depuis quelques années.

Une transformation portée par une équipe expérimentée

En plus de la simplification des interactions avec ses clients, Crédit Suisse compte mettre à profit les atouts du numérique pour créer des solutions innovantes. Elle souhaite ainsi proposer des conseils « high-touch » pour ses clients fortunés, les institutionnels et les entreprises.

Anke Bridge Haux, responsable du service Digitalization & Products, dirigera la conception des nouvelles offres numériques de la banque suisse.

D’ici 2021, elle investira plusieurs centaines de millions de francs suisses dans sa démarche de numérisation et d’innovation informatique. Cette enveloppe sera entre autres consacrée au marketing et au recrutement.

La nouvelle banque de détail de Crédit Suisse recensera 500 collaborateurs. Son dirigeant, Mario Crameri, est l’ancien responsable de l’IT et des opérations bancaires de l’établissement en Suisse. Désormais, ces services seront dirigés par Daniel Eggenschwiler pour les opérations et par Kristen Renner pour l’IT.

Selon le CEO de Crédit Suisse, Thomas Gottstein :

Avec Mario Crameri, nous avons réussi à nous adjoindre les services d’un véritable professionnel au bénéfice d’une longue expérience, qui lui permettra de diriger le nouveau secteur d’activité fortement axé sur la numérisation.

Une décision dictée par la conjoncture

Avant d’apparaître sur un comparatif néobanque, Crédit Suisse doit encore travailler sur la concrétisation de sa numérisation.

Comme l’indique le CEO de Crédit Suisse, Thomas Gottstein :

Nous ne pouvons nous en tenir à un statu quo, d’autant que nous sommes convaincus qu’à l’avenir l’élément déterminant du succès à long terme ne sera pas le plus grand réseau de succursales, mais la meilleure offre numérique, alliée à un conseil disponible quels que soient l’heure et le lieu, et à une qualité du service irréprochable.

La banque compte créer un service « Direct banking » couvrant à la fois le marché des particuliers et des PME. Ce segment représente environ 60 000 clients.

En vue d’offrir à cette clientèle un accès plus simple et plus rapide à ses services, l’établissement s’applique à affiner les interactions numériques et à rendre ses centres d’appel plus disponibles. Cette nouvelle offre devrait être présentée avec plus de détail au cours du premier semestre 2020.

Toutefois, jusqu’à présent, l’enseigne n’a donné aucune information par rapport à l’impact de sa digitalisation sur ses agences physiques.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top