Hello Bank! revoit son modèle pour devenir rentable en 2022

logo de Hello Bank!

Faire des bénéfices représente un enjeu majeur pour les néobanques sur un marché français de plus en plus concurrentiel. Pour BNP Paribas, un changement de modèle pour sa banque mobile est indispensable pour sortir du lot, alors que les enseignes proposant leur service sur smartphone dans l’Hexagone se multiplient. Il prévoit ainsi de concentrer son offre sur trois catégories de clients : les auto-entrepreneurs, les travailleurs en freelance et les Millennials.

Changement de modèle nécessaire pour se distinguer de la concurrence

Pour séduire les particuliers, les néobanques comme N26, Orange Bank ou encore Boursorama, leur accordent des conditions très attractives incluant des primes de bienvenue conséquentes. Mais cette stratégie coûte cher, compliquant l’atteinte de la rentabilité pour ces jeunes entreprises.

La différenciation s’impose pour la Hello bank!, estiment les dirigeants de BNP Paribas, dont les deux autres activités bancaires sont déjà profitables : sa banque de détail et Nickel avec ses 1,3 million d’utilisateurs. L’objectif avec la banque mobile est de sortir du rouge en France d’ici à 2022.

Nouveau modèle basé sur un ciblage personnalisé par typologie de client et par pays

Dans ce but, elle opte pour un nouveau modèle basé sur un ciblage personnalisé de certains profils de clients bien précis. Des offres dédiées aux auto-entrepreneurs et freelancers sont ainsi en cours de développement pour une mise sur le marché en fin 2019.

Si les produits et services intégrés dans ces formules visent à répondre au mieux aux besoins de ces clients, ces derniers pourraient ne plus bénéficier du généreux bonus habituellement accordé aux personnes qui ouvrent un compte.

En outre, pour chacun des cinq pays où elle est implantée,Hello bank! adopte un modèle sur mesure afin de satisfaire ses quelque 3 millions de clients. Par exemple, outre-Rhin, forte de son statut de banque digitale de plein exercice, elle se positionne sur le secteur du crédit à l’habitat. S’appuyant sur son succès auprès des jeunes en Belgique, la néobanque ajuste également son offre pour le marché local.

Réduire les coûts d’acquisition, un impératif commun aux néobanques

Hello bank! n’est pas le seul acteur du marché à revoir les conditions proposées aux nouveaux venus, afin de réduire les frais d’acquisition qui plombent aujourd’hui leurs finances.

Depuis quelques mois, la banque du géant des télécoms se recentre sur le prêt à la consommation, et modifie les modalités d’octroi de ses primes de bienvenues. Désormais, en parallèle du règlement en espèces, le client peut accéder à des offres exclusives Orange.

De son côté, avant même de lancer « Ma French Bank », sa néobanque dont le lancement est prévu cet été, La Banque Postale a annoncé ne pas vouloir distribuer de prime de bienvenue à sa future clientèle.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top