2019 s’annonce plutôt morose pour les banques de détail en France

clients et distributeurs de billets

2019 sera peu rentable pour les banques de détail. Avec la faiblesse des taux d’intérêt et la forte concurrence, leurs marges restent très restreintes. L’agence Standard & Poor’s, dans sa présentation annuelle, a avancé que les banques réussiront tout au plus à stabiliser leurs bénéfices, car ni les commissions ni le nombre de transactions effectuées ne parviendraient à relâcher la pression.

La concurrence s’accentue avec le développement des banques mobiles

La Banque centrale européenne (BCE) n’envisage aucune remontée des taux avant l’été 2019. Ce facteur met la pression sur les banques, qui doivent se battre pour capter des clients.

D’autre part, les différentes formes de banque à distance sont en train de conquérir le marché. Les fintechs et les néobanques tendent à proposer des offres qui étaient auparavant l’apanage des banques classiques.

Les crédits immobiliers et les prêts aux PME restent donc peu rentables, et il devient plus difficile d’augmenter les commissions à cause de cette forte concurrence.

D’après la dernière conférence annuelle de Standard & Poor’s tenue mi-janvier,

le réseau physique constitue aussi un autre poids pour les banques françaises.

Important En moyenne, elles comptent sur le territoire un plus grand nombre d’agences physiques que les établissements des autres pays européens. Cela se traduit par une charge d’exploitation plus élevée qui vient rogner sur les marges.

Les investissements sur la transformation numérique ne profitent pas encore aux banques

L’agence S&P Global Ratings évoque également

l’importance des investissements réalisés en vue de la digitalisation des banques et la conformité aux règlementations.

La transition numérique a été amorcée plus tardivement par rapport aux pays du nord de l’Europe, et les impacts des mesures prises ne se font pas encore sentir. Avec une marge rétrécie, les banques françaises sont délaissées par les investisseurs, et affichent une baisse conséquente au CAC 40.

Important Toutefois, l’assurance et la gestion d’actifs peuvent compenser ces restrictions qui pèsent sur les marges bénéficiaires.

Heureusement, les banques françaises sont souvent universelles, proposant toute une palette d’offres allant du crédit à l’assurance vie. Cette spécificité nationale représente une arme essentielle face aux contraintes des taux bas et à la concurrence qui s’endurcit.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

2019 2018 2017 2016
back top