Les banques africaines doivent attirer plus de clients

conseillère bancaire

En Afrique, le marché bancaire est dominé par les opérateurs mobiles. Les établissements financiers doivent appliquer différentes stratégies pour conquérir le marché. Toutefois, dans des pays où les populations gèrent elles-mêmes leur argent, ils doivent trouver des offres plus attractives. Comment s’y prennent-ils pour capter l’attention des clients potentiels ?

En Afrique, les banques n’occupent que 20 % du marché. Cela s’explique par le fait que les Africains préfèrent gérer eux-mêmes leurs avoirs pour diverses raisons. D’autre part, la présence des télécoms et la popularité du « mobile money » poussent les établissements bancaires à trouver des stratégies pour s’imposer auprès de la population. Certains d’entre eux sont déjà en train de repenser leurs services pour répondre aux besoins de la clientèle.

Alors qu’Orange et son service Orange Money sont très appréciés en Afrique, les établissements traditionnels doivent agir afin d’inciter la population à recourir à leurs services. Diverses start-up africaines, épaulées par la Société Générale Sénégal, proposent des solutions pour démocratiser les banques.

La majorité des Africains préfèrent se passer de banques

D’après Moody’s, l’agence de notation américaine, 80 % des Africains n’ont pas recours aux services bancaires pour gérer leurs finances. Les commerçants, par exemple, ont l’habitude d’utiliser des petits carnets pour tenir leur comptabilité.

StrétagiePour attirer les clients, les banques africaines doivent donc fournir des solutions de remplacement avantageuses. Des solutions plus pratiques et plus fiables que les carnets de comptabilité. Cela leur permettra de canaliser le flux financier informel et de fidéliser la clientèle.

La Société Générale Sénégal, elle, lance son Lab Innovation en partenariat avec diverses start-up africaines. Il consiste à mettre en place un système pratique et accessible à tous. Le but de leur action est d’attirer le plus de personnes non bancarisées possible mais aussi de réduire l’importance du « mobile money » dans le système financier tout en l’utilisant pour améliorer les services bancaires.

De nombreux projets sont en préparation pour revaloriser les banques en Afrique

Plusieurs initiatives sont actuellement préparées par la Société Générale Sénégal et ses nouveaux partenaires. Ces derniers ont pour mission d’inciter la population à choisir l’établissement financier traditionnel plutôt que la banque mobile.

Avec Keiwa, une application de comptabilité simplifiée et facile à utiliser, l’Ivoirien Fabrice Koffi – fondateur de la start-up Dothan Group – souhaite offrir à près de deux millions de commerçants les moyens de réaliser des rapports d’activité précis et en temps réel.

Pierre Gancel et ses collaborateurs sénégalais, quant à eux, se sont concentrés sur le commerce de poissons à Dakar. Face à la quantité des produits invendus, l’équipe propose Weebi. Il s’agit d’un marché virtuel où vendeurs et acheteurs (restaurants, associations…) interagissent en toute facilité. Le but de cette plateforme est de réduire les pertes journalières.

Pour contrebalancer l’importance des banques mobiles, la Société Générale Sénégal a lancé une offre digitale baptisée YUP. Cette plateforme propose différents services incluant Weebi et Keiwa ou encore une application de gestion de stock via une caisse enregistreuse et bien d’autres. En service depuis une année, cette offre a été pensée pour devenir un outil incontournable pour les clients de la banque.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

2019 2018 2017 2016
back top