Où en sont les banques françaises en matière d’offres de paiement mobile ?

paiement mobile

En intégrant peu à peu à leurs offres le paiement sans contact depuis un smartphone, les banques contribuent à sa diffusion. Elles ont pour cela le choix entre recourir à Paylib sans contact et/ou établir des contrats avec des sociétés ayant développé des applications de paiement sans contact à l’instar de Samsung ou Apple.

Contrairement au paiement avec une carte bancaire, celui avec un mobile n’a pas encore intégré les usages des Français. Le Groupement des cartes bancaires estime que le nombre d’achats effectués depuis un smartphone devrait parvenir à 10 millions en 2018. Un volume plutôt minime au vu des 12 milliards de transactions par carte bancaire ou encore des 2 milliards d’opérations par carte avec la fonctionnalité sans contact.

ImportantPourtant, les cabinets d’études sont nombreux à pronostiquer le développement du paiement mobile dans les années à venir. Juniper Research indique notamment dans une étude diffusée en juillet dernier qu’en 2020, il représenterait jusqu’à 15 % du volume global des paiements sans contact.

Certaines banques sont en avance par rapport à d’autres

Pour pouvoir payer en mode sans contact, il est nécessaire de posséder un compte bancaire et une carte bancaire dans une enseigne qui propose une solution de paiement mobile. Le groupe BPCE est l’un des premiers établissements bancaires à en avoir intégré à ses offres. Dès l’été 2016, il a inauguré Apple Pay avec Carrefour Banque.

C’est aussi lui qui a introduit Samsung Pay en France vers la fin du mois d’avril dernier. La Société Générale a par ailleurs lancé début 2017 l’outil de paiement mobile d’origine française, Paylib sans contact. Google Pay est la dernière application débarquée. Son inauguration date du 11 décembre dernier.

Il faut savoir que les grands groupes bancaires n’ont pas encore tous pris le virage du paiement mobile. Certains établissements sont alorsà la traîne par rapport à d’autres. À titre d’illustration, si le Crédit Agricole, la Banque Postale ou encore le CIC proposent Paylib, ils n’ont pas encore adhéré à Apple Pay, lésant ainsi les clients possédant un iPhone.

Du côté des banques en ligne, Boursorama est à jour. À l’instar du groupe BPCE qui propose Apple Pay, Samsung Pay et Paylib, la filiale de la Société Générale met à disposition de ses clients un large panel de solutions en raison de sa compatibilité avec l’application Google Pay.

Les autres banques en ligne paraissent en revanche moins au fait. ING Direct, BforBank et Monabanq notamment ne proposent aucune de ces solutions de paiement mobile phares.

La compatibilité est un critère primordial

Dans le secteur de la banque mobile, l’ordre de progression est également dispersé. D’ici quelques mois, les néobanques proposeront Apple Pay à l’exception de Nickel. Par ailleurs, l’application Google Pay est déjà intégrée aux services de Lydia, Revolut et N26. Concernant Paylib, il est difficile de penser que les néobanques adhèrent à un outil développé par les établissements bancaires traditionnels.

Pour effectuer un paiement depuis un smartphone, posséder un compte dans un établissement proposant des solutions de paiement mobile ne suffit pas. Il est également nécessaire d’enregistrer la carte bancaire et l’application de paiement mobile doit pouvoir la supporter.

En outre, il est indispensable que le smartphone soit compatible. Pour ce faire, il doit être doté du système d’exploitation approprié. Enfin, disposer d’un appareil récent équipé de la technologie NFC est nécessaire.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top