Les Tunisiens ont faim des services de paiement en ligne

portable pour paiement en ligne

Les services de paiement en ligne restent inaccessibles à la majorité des pays d’Afrique, mais la Tunisie commence à afficher des avancées dans ce domaine. Les entreprises locales ont ainsi pu dynamiser leurs activités quoique certains points restent à régler afin d’attirer les acteurs financiers internationaux. Cela passe notamment par un assouplissement des mesures gouvernementales.

Si les services de paiement en ligne sont encore très peu répandus en Afrique, ils sont en train de se démocratiser en Tunisie. En effet, ce moyen de paiement y est de plus en plus accessible. Cela a été permis grâce à l’aboutissement des négociations entre les grands fournisseurs de service et les nouveaux systèmes de facturation.

Les données récoltées au cours de l’année 2019 témoignent de l’essor de ces modes de rétribution alternatifs. Selon les chiffres du ministère de Commerce tunisien, 3,8 millions de transactions ont été enregistrées l’année dernière. Ces échanges financiers représenteraient environ 271,5 millions de dinars, soit un accroissement de 21 % par rapport à l’année 2018.

Des progrès sont constatés

L’essor considérable des services de paiement sur Internet s’explique notamment par le lancement du projet Easy Export. Une initiative qui a permis de stimuler les activités des PME tunisiennes. En termes d’exportations, ces enseignes pouvaient ainsi bénéficier d’une diminution de 50 % des frais d’envois à la condition d’être enregistrées auprès d’une plateforme de paiement tunisienne.

Cependant, il est à noter qu’une grande partie des échanges financiers consignés au cours de l’année 2019 proviennent des réseaux sociaux. Ainsi, les sociétés locales n’ayant pas encore été officiellement enregistrées ont eu recours à la plateforme Facebook ou d’autres sites pour effectuer leurs commerces. Cela démontre tout de même de la nécessité pour cette population de bénéficier d’un moyen de rétribution alternatif.

Le gouvernement a compris l’appétit de leurs citoyens pour les paiements en ligne, c’est pourquoi il a déjà mis en place certaines mesures. Aujourd’hui, il leur est désormais possible de régler les factures d’électricité et de gaz via Internet, en quelques clics. Ce projet a notamment nécessité une collaboration entre les opérateurs téléphoniques Ooredoo et Tunisie Telecom.

Les initiatives du genre se multiplient dans le pays. La Poste se félicite d’ailleurs du succès de l’e-Dinar qui offre aux entreprises locales, aux sites marchands et aux administrations la possibilité de mettre en place une plateforme de paiement, grâce à un protocole d’affiliation numérique. Ce service permet également aux étudiants tunisiens de s’acquitter de leurs frais d’inscription universitaire.

Restent quelques points à améliorer

Ce progrès a été bénéfique aux entreprises tunisiennes qui ont ainsi pu dynamiser leurs activités. Mais la donne est toute autre pour les particuliers, dont les choix sont plus limités. En effet, les entreprises étrangères occupent le créneau des paiements, et ce, malgré le lancement de projets tels que Paymee. Ce processeur de rétribution permet aux Tunisiens d’ouvrir un compte en quelques minutes, qu’ils peuvent ensuite alimenter par l’intermédiaire de leur carte bancaire. Mais les transactions sont limitées aux paiements locaux.

Néanmoins, on constate d’autres innovations dans ce domaine. On peut notamment citer les avancées en la matière de Skrill, qui permet de se connecter à des plateformes de Trading, auparavant inaccessibles. Les monnaies virtuelles sont aussi en plein essor dans les pays, mais ici, les particuliers s’en servent plutôt comme une réserve de valeur que comme un moyen de paiement.

Les Tunisiens ont faim de services de rétribution en ligne. Quelques points restent toutefois à régler, notamment en ce qui concerne les restrictions appliquées par le gouvernement. En effet, les conversions entre dinars tunisiens et devises étrangères sont limitées à une somme précise. Un grand frein pour les enseignes internationales comme PayPal qui veulent s’y investir.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top