Les commerçants de Laval se réjouissent de la nouvelle habitude de leurs clients

ville Laval

Le respect des gestes barrières est un facteur clé permettant d’éviter une nouvelle vague de contamination du covid-19. Mais chacun doit aussi prendre ses précautions, en plébiscitant notamment le paiement par carte bancaire lors du paiement de ses factures. Les banques ont d’ailleurs décidé d’augmenter leurs plafonds afin d’encourager cette habitude. À savoir, pour certains citoyens, c’est déjà un réflexe.

Bien que l’état d’urgence sanitaire ait été levé, le covid-19 n’a pas encore été totalement éradiqué en France. D’ailleurs, depuis quelques semaines, on assiste à un rebond de la pandémie, ayant obligé l’État à réimposer le port obligatoire du masque dans les entreprises et les lieux publics. La possibilité d’une nouvelle vague de contamination se fait plus pressante. Quoi qu’il en soit, il semblerait que la majorité des Français prenne leurs précautions, notamment en ce qui concerne le moyen de paiement.

La plupart des gouvernements dans le monde conseille d’ailleurs à ses citoyens d’opter pour la rétribution sans contact, autrement dit via les cartes bancaires ou le mobile money.

Une précaution devenue un réflexe

La pandémie du coronavirus a irrémédiablement changé le quotidien de tous, chacun se montre plus prudent afin de ne pas contracter le covid-19. Les gestes barrières sont presque devenus des réflexes. C’est notamment le cas en Mayenne. Une enquête a été réalisée auprès des commerçants du coin, ces derniers affirment que leurs clients règlent leurs courses en se servant de leurs cartes bancaires. Sévérine Helbert, patronne d’une pâtisserie-chocolaterie, indique que :

avant l'apparition de la Covid, ils n'y pensaient pas. Maintenant, ils y pensent beaucoup plus. C'est plus sécurisant, ils se posent moins de questions, moins on touche le terminal, mieux c'est. Et les personnes âgées utilisent beaucoup le sans contact maintenant.

Sévérine Helbert.

Elle rajoute qu’environ la moitié de sa clientèle a désormais recours à cet outil de paiement. De plus, c’est beaucoup plus pratique pour elle en cette période pandémique où les commerçants doivent désinfecter sans cesse les pièces et les billets. C’est donc un travail en moins.

Le gérant d’un bureau de tabac dans le centre-ville affirme également de son côté que ses clients ont pris l’habitude de régler leurs achats par l’intermédiaire de leurs cartes bancaires. Une attitude que le commerçant a tenu à encourager. Ainsi, il a supprimé le montant minimum pour payer par carte.

Augmentation de plafonds, mais réduction de la marge bénéficiaire

Le paiement par carte bancaire est plus hygiénique, plus rapide et réduit le risque de contagion et de transmission du covid-19. L’État conseille de plébisciter ce mode de paiement en ces temps de crise. Les banques ont, elles aussi, compris la situation, elles ont ainsi décidé d’augmenter leurs plafonds. En effet, il est désormais possible de régler des achats allant jusqu’à 50 euros, contre 30 euros dernièrement.

Mais ce mode de paiement présente un hic. Un gérant de bureau de tabac, Mathieu Frodin, explique que :

Des petits paiements impliquent beaucoup de frais pour nous et donc ça réduit beaucoup notre marge. À nous de faire le nécessaire pour revoir avec les banques les conditions et les taux en cas de paiement par carte bancaire.

Mathieu Frodin.

Cet inconvénient pourrait ainsi être prochainement négocié auprès des établissements bancaires.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top