Les frais bancaires n’ont eu de cesse d’augmenter depuis 2012

Un homme en train de faire un retrait bancaire

L’Observatoire des tarifs bancaires vient de publier son rapport annuel dans lequel il fait mention des prix de divers frais bancaires appliqués par les enseignes concernées pour l’année en cours. La première enquête a été menée en 2012, et comparée à aujourd’hui, la plupart de ces tarifs ont augmenté, certains ont même explosé.

En 2012, la Banque de France a créé un organe chargé d’examiner les grilles tarifaires appliquées par les succursales de l’Hexagone. Cette branche dénommée « l’Observatoire des tarifs bancaires » rédige un rapport annuel où ils mentionnent les différents frais bancaires. Ces enquêtes permettent d’analyser les évolutions en la matière. Toutefois, il est à noter que cette enquête se porte uniquement sur les banques de détail.

Au cours des 8 dernières années, certaines tarifications ont été revues à la baisse, tandis que d’autres ont explosé. On peut notamment citer les frais de tenue de compte et le coût des virements en agence.

Explosion de frais pour des services de base

Le premier rapport de l’Observatoire des tarifs bancaires indiquait le prix moyen des frais de tenue de compte qui s’élevait, en 2012, à 7,24 euros par an. Huit ans après, ce chiffre est monté à 19,16 euros, soit une hausse de 164 %. Certaines succursales vont même jusqu’à facturer ce service à plus de 70 euros par an aujourd’hui.

Mais peu de sociétaires se soucient de ce prix, car il est inclus dans les forfaits de compte, au même titre que les frais afférents aux cartes de débit. Toutefois, une partie d’entre eux s’étonne de cette hausse alors qu’il n’y a pas d’apport de nouveaux services en contrepartie. Aux professionnels du secteur d’indiquer alors que cette augmentation sert à pallier les pertes sur d’autres revenus.

La deuxième hausse majeure concerne les virements en agence. Si en 2012, les frais moyens étaient de 3,50 euros, ils s’élèvent aujourd’hui à 4,14 euros, soit un accroissement de 18 %. La hausse des commissions sur ce type d’opération s’est d’ailleurs accélérée entre fin 2019 et début 2020 où l’on a enregistré une augmentation frôlant les 5 %.

Une tendance qui s’explique notamment par la volonté des banques d’instaurer le self care. Ce principe vise à encourager les clients à réaliser eux-mêmes les opérations bancaires simples depuis leurs téléphones ou leurs ordinateurs sans avoir à passer par l’intermédiaire d’un conseiller ou d’un chargé d’accueil en agence. À noter qu’effectuer ces transactions via Internet est totalement gratuit.

Des cotisations également en hausse pour les cartes bancaires

La cotisation sur les cartes bancaires est également en perpétuelle hausse depuis 2012. En effet, c’est le moyen de paiement le plus utilisé par les citoyens de l’Hexagone, ce qui a incité les banques à augmenter les tarifs. La cotisation annuelle moyenne pour la carte bancaire internationale à débit immédiat est ainsi passée de 31,61 euros en 2012 à 41,14 euros en 2020, soit une hausse de 9,4 %.

Les commissions sur les retraits d’espèces via une carte de débit sont aussi en augmentation. D’ailleurs de moins en moins de banques garantissent de la gratuité de ces opérations en dehors de leur réseau de DAB.

Toutefois, ce rapport annuel ne fait pas uniquement mention d’une hausse des divers tarifs bancaires. En effet, certains frais ont été revus à la baisse. On peut, entre autres, citer la cotisation annuelle afférente aux cartes de paiement internationales à débit différé qui accuse une réduction de 4,75 %, passant de 44,18 euros, il y a huit ans, à 42,08 euros à l’heure actuelle.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top