Le géant des réseaux sociaux lance Facebook Pay qui s’avère être son énième service de paiement mobile

Applications d'icônes de médias sociaux Facebook, Twitter, Instagram, WhatsApp, WeChat, Telegram, Skype, Youtube, Snapchat sur un smartphone.

Le réseau social numéro 1 dans le monde a récemment présenté Facebook Pay, son énième service de paiement mobile. Sa vocation première est de faire oublier les échecs de « Payement entre amis » (Messenger) et Calibra. Le géant américain compte surtout renforcer le système de sécurité de ce nouveau service. Un moyen de se mettre à l’abri de la foudre des utilisateurs, de plus en plus exigeants.

Facebook Pay, un service de paiement mobile officialisée en novembre 2019, semble s’être vu investir la mission de tourner la page des échecs de ses prédécesseurs. L’on note « Payement entre amis » sur Messenger, ainsi que Calibra, portefeuille de cryptomonnaies. Deborah Liu, responsable du service a surtout tenu, lors d’une allocution, à faire la distinction entre Facebook Pay et Calibra.

Le premier évoluant sur infrastructure financière déjà existante, et le second sur son propre réseau. Une manière à elle également d’indiquer qu’aucune structure bancaire n’est impliquée dans son service.

À noter qu’avec Facebook Pay, le Réseau social numéro 1 dans le monde s’est doté d’un système de sécurité fiable. Un impératif à l’heure où les adeptes de réseaux sociaux sont plus que jamais soucieux de protéger leurs données personnelles.

Simple et intuitif

Facebook Pay est donc le nouveau moyen de paiement à attribuer au Premier réseau social de la planète. Un service qui est mis en place en collaboration avec Stripe et PayPal.

D’un fonctionnement simple et intuitif, il permet aux utilisateurs d’acheter des produits directement sur l’interface. Le solde et l’historique des transactions sont accessibles en quelques clics. À noter que Facebook Pay prend également en charge les transferts d’argent.

Nul besoin donc de télécharger une application particulière pour utiliser Facebook Pay. La démarche de souscription se résume à l’attribuer à une solution de paiement (carte bancaire, Stripe, PayPal…). Pour chaque transaction, le système exige une confirmation d’identité. Enfin, un système de reconnaissance faciale (ou d’empreinte digitale) vient simplifier davantage la tâche aux utilisateurs.

Quelques précisions supplémentaires

Pour l’heure, Facebook Pay est encore relégué au rang des petits poucets dans le domaine très concurrentiel des services de paiement en ligne. Il n’a pas encore les envergures internationales d’Apple Pay et de Google Pay. En effet, les transactions en ligne restent encore confinées dans un écosystème très restreint. Seuls les États-Unis (via Messenger) sont servis pour cette phase de lancement. À terme, Facebook compte bien faire un déploiement dans d’autres pays, mais aussi sur d’autres réseaux sociaux comme Whatsapp et Instagram.

Très récemment dans un communiqué non officiel, Facebook a d’ailleurs évoqué des pourparlers avec l’Indonésie. Un pays dit « stratégique » pour l’expansion du service sur le continent asiatique : Près de 40 % de la population sont effectivement connectés régulièrement sur Facebook et Whatsapp.

Pour mettre en place cette coopération, le géant américain a lié un partenariat avec trois sociétés locales, à savoir GoPay, OVO et LinkAja. Ce dernier est un organisme soutenu directement par l’État. En revanche, Facebook Pay n’est visiblement pas très pressé d’investir le Vieux Continent.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top