Les frais de services bancaires restent chers malgré les baisses observées

symbole euro

Selon les informations issues de comparateurs de banques en ligne, les frais des services bancaires ont connu une baisse cette année. Ce recul ne doit cependant pas induire les clients en erreur. En effet, globalement, les frais qu’ils ont à leur charge restent élevés. Ceci dit, des différences notables peuvent être relevées entre les établissements.

Cette année, les clients ont pu bénéficier d’une baisse, ou du moins de la stabilité, des frais à payer pour les services bancaires. Une stabilité qui résulte en partie du gel de tarifs que les banques françaises sont tenues d’appliquer. D’une manière générale, elles ont toutes respecté cette convention. Cela ne signifie cependant pas que les clients bénéficient d’une réelle baisse de leurs frais.

Certaines banques ont en effet réussi à augmenter leurs tarifs d’une manière très astucieuse. Aussi, loin d’avoir connu d’éventuelles réductions, les tarifs bancaires ont-ils connu une augmentation significative chez celles-ci. Mais parfois cette hausse passe inaperçue aux yeux des clients.

Des disparités importantes entre les banques

AXA Banque a décidé de revoir son offre pour la rendre plus complète. En juin dernier, l’enseigne a en effet proposé sa nouvelle formule, Ogoon, et supprimé le compte Oligo. Elle y a inclus des garanties supplémentaires telles que la protection des achats sur Internet, contre un tarif plus élevé que celui de l’ancien compte.

Un exemple qui incite à être attentif quant aux services inclus dans le package proposé par les banques pour éviter de payer les mêmes services plus chers ou payer cher un package qui comprend des services insuffisants ou inutiles.

Il faut d’ailleurs prendre le temps de consulter et de comparer les offres disponibles avant de prendre une décision. En effet, les frais bancaires sont souvent différents, même d’une région à une autre.

À titre d’exemple, en Corse, un jeune client paie en moyenne des frais annuels de 77,30 euros tandis qu’un actif débourse 174,83 euros par an. Ces deux profils se verront en revanche appliquer des frais 24 % plus chers s’ils étaient établis dans la région Auvergne-Rhône-Alpes.

Cette différence régionale peut être observée même entre les structures d’un seul réseau bancaire. Les pratiques de Crédit Agricole en sont ainsi un exemple. En effet :

  • la banque prélève des frais annuels de 31,51 euros aux jeunes qui souscrivent une offre dans ses agences en Alsace Vosges ;
  • dans ses agences des Alpes Provence, les frais s’élèvent à 99,84 euros pour ce même type de client.

Il en va de même pour les clients seniors du Crédit Mutuel Normandie qui paient 212,17 euros, contre 132,27 euros pour ceux de l’enseigne à Maine-Anjou Basse-Normandie. Il s’agit ainsi d’une différence de 60 %.

Une hausse significative chez certaines banques

Par conséquent, malgré le gel des tarifs de cette année, les clients peuvent encore payer des frais bancaires plus élevés qu’auparavant chez certaines banques.

Pour les frais de tenue de compte par exemple, Crédit Mutuel Nord Europe est la seule à avoir appliqué une baisse de 7 %, pour des frais qui sont passés de 25,80 à 24 euros. Par contre :

  • Chez Crédit Agricole Corse, une hausse de 25 % a été observée (de 12 à 15 euros) ;
  • pour la Banque Populaire Grand Ouest, l’augmentation s’élève à 22 % (de 24,60 à 30 euros) ;
  • la Caisse d’Épargne Lorraine Champagne-Ardenne a aussi appliqué des tarifs plus élevés de 20 % s’agissant de la tenue de compte (de 15 à 18 euros).

Il en va de même pour les frais d’incident. Dix-sept banques ont également augmenté leurs tarifs cette année pour la lettre d’information pour compte débiteur non autorisé, alors que les autres structures sont restées sur un frais moyen de 9,60 à 9,65 euros.

Si la tendance relate une stabilité des frais pour la carte bancaire, avec une hausse de 0,7 % seulement un an, trente-neuf structures ont également augmenté leurs tarifs cette année. Une hausse de 8 % par exemple a été notée chez Crédit Mutuel Nord Europe, avec un tarif qui est passé de 40 à 43 euros.

D’une manière générale, la baisse n’est donc que de l’ordre de 1 % cette année, par rapport à 2018. Les clients gagnent, pour leur part, un pouvoir d’achat de 2,20 euros. Les frais annuels moyens étant de 215,10 euros en 2019.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top