Une baisse des tarifs bancaires serait-elle possible ?

graphe, pièces de monnaies euros

Un site comparateur de frais bancaires a réalisé une étude portant sur les tarifs pratiqués par plusieurs établissements. Les données recueillies indiquent une hausse constante au cours de ces dernières années. Toutefois, avec les récentes mesures prises par le gouvernement et les institutions, la tendance est actuellement en train de s’inverser.

Entre 2018 et 2019, une baisse moyenne annuelle de 2,20 euros a été relevée par un comparateur spécialisé dans les tendances bancaires. Il indique que cette diminution pourrait être le signe que les frais versés par les clients à leurs établissements pourraient commencer à baisser.

Si le changement est infime, il peut augurer de nombreuses améliorations dans le domaine des banques. Alors qu’en France, les tensions concernant la hausse du pouvoir d’achat sont encore très présentes, ce fait pourrait changer plusieurs points. Il résulte de la révision de la hausse des frais bancaires par les institutions financières, mais également du gel des tarifs récemment sollicité par l’État.

Les banques en ligne se concentrent sur la baisse de leurs tarifs

Afin de se démarquer des établissements traditionnels, les banques en ligne mettent en avant leurs prestations à des prix très compétitifs. Dans le secteur financier, les frais de tenue de compte ont connu un accroissement depuis quelques années.

ChiffresDans le cas des enseignes digitales, ceux-ci sont encore gratuits sous condition que le client dispose de certains revenus. D’après le comparateur, 9 usagers sur 10 s’acquittent de ce type de frais. Il reste toutefois assez stable, soit une moyenne de 17 euros par an.

Cette année, les banques traditionnelles ont également augmenté les cotisations pour les cartes bancaires. Les prix sont donc passés de 61,30 euros à 61,45 euros. Dans les structures financières digitales, aucune cotisation n’est réclamée pour profiter de ce produit, y compris pour les cartes premium. Seules quelques conditions d’utilisation sont requises.

En tenant compte de ces offres, le comparateur annonce que les banques en ligne permettent à leurs clients de faire des économies. Ces dernières s’élèvent à 78 euros par an. À cela s’ajoute le fait que certains de ces établissements n’appliquent pas les frais de découvert bancaire faisant ainsi gagner en moyenne 72,50 euros par an aux usagers.

La digitalisation des services est à l’origine de la baisse

Corinne Dromer, présidente du comité consultatif du secteur financier (CCSF), indique que cette année, certaines banques ont annulé les hausses qu’elles avaient prévues et qu’elles vont procéder à des baisses. Ces décisions s’appliqueront donc sur les frais bancaires et les autres prestations.

Cependant, cette décru ne sera pas homogène. Elle dépend des institutions financières et du profil des clients. La raison de cette baisse viendrait du lancement des services bancaires en ligne.

Ces nouvelles prestations ont permis de réduire le coût de la gestion des comptes, la stabilisation des frais bancaires et la création de nouveaux produits bancaires plus accessibles comme le fait remarquer le comparateur. Il ajoute que les établissements digitalisés sont considérés comme les banques les moins chères.

Les structures traditionnelles ont récemment poussé leurs clients à réaliser leurs opérations via Internet. Cette action est plus rentable que de demander aux usagers de se rendre dans une agence. Durant l’étude, le comparateur a d’ailleurs fait remarquer que 137 établissements sur les 151 analysés ne font pas payer à leurs clients l’abonnement leur permettant de gérer leur compte bancaire en ligne.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top