Les Fintech doivent appréhender autrement l’innovation

Représentation du fintech

Alors qu’il n’est pas simple d’entreprendre, un discours prônant une sorte d’innovation générale et permanente s’est développé. Chaque entrepreneur se doit aujourd’hui d’être créatif et disruptif. Dans un article qu’il a publié récemment, Charles-Henri Gougerot-Duvoisin, cofondateur de la start-up Obvy, a réagi aux discours envahissants sur l’innovation en y opposant les servitudes, les risques et le bonheur d’entreprendre.

Les discours sur l’entrepreneuriat et l’innovation se sont rapidement stéréotypés, en s’appuyant sur quelques modèles. Impliquant le passage devant un jury, un concours ou encore un prix, les appels aux financements et les sélections ont par ailleurs pris des apparences scolaires.

Peu intéressés et pressés ou se fiant aveuglément à leurs capacités de jugement, les sélectionneurs privilégient cependant un marketing d’images en vogue, des profils types et des modèles de business plan préformatés.

Résultat, la plupart des Fintech se ressemblent et cultivent une mono-idée dont les perspectives de déploiement sont restreintes. Elles ont en effet pour unique espoir de se faire racheter par une banque.

Un concept innovant et constamment enrichi

Selon Charles-Henri Gougerot-Duvoisin, contrairement à ce que peuvent laisser croire les discours, le bonheur d’entreprendre n’est pas fait pour tout le monde. D’après lui, il n’est pas trop compliqué de trouver les financements de départ. Concernant la localisation d’Obvy à Bordeaux, il note :

« Pour les start-up, l’environnement en Province est souvent très favorable. Nous sommes très bien hébergés par une pépinière d’entreprises ».

Charles-Henri Gougerot-Duvoisin.

Le CEO continue en déclarant que s’il fallait que l’activité de l’entreprise cesse, ce serait dans le but de la faire repartir. Il souligne :

« On est engagé financièrement et surtout émotionnellement. On ne peut pas lâcher ».

Charles-Henri Gougerot-Duvoisin.

Originale et réellement innovante, cette vision est porteuse de nouveaux services et usages. En effet, Obvy ne se contente pas de remplacer par une solution moins chère ou plus commode une ou plusieurs pratiques existantes.

En parallèle, la start-up ne cesse d’enrichir son concept. Ses promoteurs, eux, font preuve d’une très forte détermination ainsi que d’une approche souple et opportuniste. Ceci étant, ils doivent aussi faire face à une multitude d’incertitudes.

Quels sont les défis à relever ?

Il faut savoir que la start-up Obvy propose un moyen de paiement sécurisé pour toutes les transactions entre particuliers sur les réseaux sociaux et les sites de petites annonces. D’après Charles-Henri Gougerot-Duvoisin, il faut pousser l’idée plus loin en généralisant l’utilisation de comptes séquestres. Ceux-ci peuvent aider à prévoir, régler et partager des dépenses dans un grand nombre de circonstances. Le CEO explique :

« Alors que les Paytechs se concentrent sur le paiement lui-même, nous nous intéressons plutôt aux services que l’on peut bâtir autour. À terme, nous pourrions être une véritable Caisse des dépôts digitale, ouverte à tous les publics et à toutes les activités ».

Charles-Henri Gougerot-Duvoisin.

Pour la start-up, le concept n’en est cependant qu’à ses prémices. L’usage d’Escrow Accounts pour proposer de nouveaux services de paiement de factures et de charges automatisés, partagés ou encore délégués commence à peine dans quelques pays. En France, ils sont encore quasiment inusités. Obvy aura donc non seulement à convaincre, mais également à expliquer. Charles-Henri Gougerot-Duvoisin précise :

« Il nous a fallu dix mois pour trouver le bon discours, pour être compris lorsque nous exposons notre concept ».

Charles-Henri Gougerot-Duvoisin.

L’innovation exige du temps. Obvy devra évoluer progressivement avec l’environnement. Pour atteindre ses objectifs, la start-up envisage des pistes comme le travail en architecture ouverte pour lier sa solution avec les offres de banques, de néobanques, etc.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top