Un microcrédit entre particuliers proposé par la startup Finfrog

Capture du site Finfrog

Le secteur du crowdfunding connait actuellement un essor considérable. En dépit de la saturation constatée dans ce secteur, la startup Finfrog veut tout de même s’y positionner en lançant son offre de mini-crédits participatifs simplifiés et à moindre coût. Cette offre vise à financer les projets quotidiens et à soutenir les ménages en difficultés financières.

Dans un monde où les incidents bancaires sont fortement pénalisants pour le titulaire, et les prêts occasionnent des coûts pouvant être élevés, la Fintech Finfrog veut apporter son aide aux consommateurs en situation de fragilité financière. Grâce au lancement du microcrédit financé par les particuliers, il est désormais possible d’accéder à un prêt participatif de 600 euros au maximum pour réaliser des projets courants, d’autant plus qu’il est « trois fois sans frais ».

Étant encore à ses débuts d’activité, la jeune pousse mise sur les technologies digitales déployées dans ses services ainsi que son offre attrayante pour développer rapidement son portefeuille client. Cela permettra certainement de rentabiliser son projet.

Une offre différente du crédit renouvelable

Le secteur du financement participatif attire de plus en plus d’acteurs. La startup Finfrog veut aussi sa part de marché en offrant à ses clients la possibilité d’accéder à un crédit financé entre particuliers. Le montant du prêt, s’établissant entre 200 et 600 euros, est remboursable au bout de1 à 3 mois.

L’existence de ce type de financement est bénéfique pour plusieurs profils de consommateurs, entre autres les ménages en difficultés économiques, estimés à 10 millions sur le territoire français selon le dirigeant de Finfrog, Riadh Alimi.

Les travailleurs indépendants qui perçoivent des revenus irréguliers, et ceux qui ont des revenus modestes sont aussi ciblés par la jeune pousse. À travers son offre, cette dernière les aide à mettre à jour leurs projets du quotidien, comme la réparation d’une motocyclette, par exemple, ou l’acquisition d’un appareil ménager.

Le mini-prêt de Finfrog se différencie du crédit renouvelable parce qu’il est amortissable. Le renouvellement du financement ne se fait d’ailleurs pas automatiquement. En outre, un crédit de 300 euros, remboursable sur trois mois, ne coûte que 9 euros à l’emprunteur.

Une activité plus rentable à mesure que le nombre d’emprunteurs augmente

Étant donné la tarification très abordable de la startup financière, elle doit sa rentabilité au nombre de ses usagers. La contribution de Bpifrance lui a permis d’intégrer le marché, et à ce jour, Finfrog a réussi à accorder près de 400 emprunts dont le montant total s’élève à 200 000 euros environ.

Afin d’optimiser sa performance, la société déploie des moyens numériques dans ses activités. À titre d’exemple, elle a élaboré un système d'analyse de crédit, qui récolte automatiquement les données bancaires des clients.

Le financement participatif proposé par la startup est avantageux pour chaque partie : l’emprunteur et les prêteurs. Si le premier peut rétablir sa situation financière et échapper, par exemple, à un découvert bancaire, les seconds peuvent « donner du sens à leur investissement ». En effet, Finfrog prévoit d’offrir très prochainement une rémunération de 3% par an aux participants.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top