Les consommateurs sont mal informés de la tarification bancaires

client utilisant un distributeur automatique

Selon une enquête d’Option consommateurs, la clientèle des banques est aujourd’hui en méconnaissance des offres sur le marché. Cela se remarque surtout au niveau des tarifs bancaires. Les clients ne bénéficient pas d’accompagnements adéquats lors de l’ouverture de leur compte. Certaines mesures sont conseillées étant donné que les effets de cette situation sur le budget des consommateurs sont considérables.

Option consommateurs a mené son enquête concernant le niveau de connaissance des clients quant à la tarification bancaire. Ce groupe remarque que de nombreux clients sont encore mal informés au niveau des charges financières liées à leur compte.

Les consommateurs bénéficient rarement des différents supports d’accompagnement. Les impacts de cette situation sur leur budget sont non négligeables. Ils paient, pour le plus souvent, plus de la moitié du coût qu’avec une offre à frais modiques.

Les établissements financiers jouent un rôle important dans cette ignorance. Les conseillers bancaires informent uniquement les clients lorsqu’ils le demandent. Certaines initiatives sont de mise dans l’optique de corriger cette pratique.

Des effets considérables sur la clientèle

Bon nombre de banques proposent différentes offres sur le marché. Il existe des comptes gratuits pour les étudiants et d’autres à frais modérés pour les consommateurs à faible revenu. Cependant, l’enquête d’Option consommateurs montre que les clients les plus modestes ne sont pas correctement informés de ces produits.

Cette association précise que ces derniers connaissent mal la tarification et le fonctionnement des différents services qui leurs sont proposés. De ce fait, ils sont encore nombreux à dépenser d’importantes sommes pour leur compte bancaire. La même situation se produit pour les fonctionnalités non comprises dans le forfait ou lors d’un dépassement des transactions autorisées.

De plus, les titulaires ne sont informés des forfaits existants que lorsqu’ils en sollicitent les renseignements. D’ailleurs, ces informations semblent incomplètes au niveau des tarifs des transactions.

Les bonnes pratiques avant l’ouverture d’un compte

Certaines mesures sont préconisées dans l’optique d’éviter cette situation. Celles-ci permettront aux clients de réduire leurs dépenses liées aux frais bancaires.

La première étape consiste à identifier ses réels besoins. Dans ce sens, le bénéficiaire doit déterminer ses habitudes dans le cadre de l’utilisation de son compte.

Il est également nécessaire de se renseigner auprès de plusieurs établissements par rapport aux différents produits commercialisés. Pour ce faire, la meilleure méthode est de se rapprocher des différents comparatifs d’offres financières.

Enfin, les clients sont invités à se renseigner davantage avant d’ouvrir un compte. L’étape suivante consiste à demander des supports de communication comme des dépliants.

Les conseillers bancaires les offrent rarement à la clientèle. D’autant plus qu’elle n’est pas référée à l’ACFC ou Agence de consommation en matière financière du Canada. Alors que cette entité offre une aide de renseignements aux consommateurs.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top