Frais bancaires mai 2018 : les banques maintiennent leurs tarifs

femme sur son ordinateur avec cb

Depuis le 1er janvier 2018, les banques appliquent les nouveaux tarifs des services et produits proposés à leurs clients. Ces évolutions tarifaires plus ou moins importantes selon la banque, se placent dans un contexte de marché en très forte évolution ces dernières années.

La digitalisation explosive des supports de communication et donc des supports bancaires et le développement de l’intelligence artificielle, poussent les banques dans une nouvelle relation avec leurs clients, en leur offrant des services et produits adaptés. Ces derniers sont soumis à une pression croissante des néobanques telles que Revolut, N26, ainsi que des banques en ligne telles que BforBank, Boursorama et Fortuneo qui se livrent une guerre des prix sur tous les services. 

La baisse des taux et le déploiement des banques « innovantes » ont poussé les banques traditionnelles à revoir leur stratégie de déploiement de leurs solutions bancaires, de leurs frais bancaires mais aussi de leurs structures afin de générer des économies à grandes échelles et de maintenir leur niveau de compétitivité et de revenus.

Un contexte de changement dans les réseaux bancaires

Afin de réduire les frais de gestion structurels, la très grande majorité des banques a décidé de réduire le volume des agences sur le territoire national. Elles en profitent également pour transformer leurs agences dans l’espoir de conserver leurs clients dont la plupart reste attaché à une relation physique avec leur banque. C’est le cas de la Société Générale qui va procéder d’ici 2020 à la fermeture de 20% de ses agences mais également à la suppression de plus de 3 400 postes. BNP Paribas fermera quant à elle 200 agences et supprimera 640 postes. BPCE lance également sa réforme en supprimant 400 agences d’ici 2020. Le Crédit Agricole et LCL ont annoncé des réformes à l’identique.

Avec le développement de l’intelligence artificielle (IA), les banques commencent à mettre en place des chatbots qui sont déployés pour répondre aux questions les plus simples et nécessitant le moins de compétences techniques, ce qu'à pu faire Orange Bank dès son lancement, avec le Chatbot Djingo pour répondre 24h/24 aux questions de ses clients voire même de déclencher des actions comme que le blocage de la carte bancaire.

Dans le même univers, il existe aussi Watson le service d’IA de la société IBM que le Crédit Mutuel utilise pour sa relation client. Orange Bank l’utilise également pour proposer ses solutions crédits.

Modification des offres ou hausses déguisées

face à la concurrence des banques en ligne, les banques sont poussées à modifier leurs offres bancaires et plus particulièrement les forfaits de solutions bancaires.

Certaines ont développé des offres groupées moins chères mais qui contiennent moins de services que l’offre précédemment commercialisée. C’est le cas notamment de la Société Générale qui vient de lancer sa nouvelle offre Sobrio. Comme son nom l’indique, la nouvelle offre qui remplace la formule Jazz propose un coût mensuel plus « sobre » mais également une sobriété dans les solutions qui composent l’offre Sobrio.

D'après la plaquette tarifaire d’Avril 2018, Sobrio est proposée avec une carte Visa à 6,90 euros par mois, soit 1,50 euros moins chère que l’offre Jazz avec la même carte.

Mais comparée à l’offre Jazz, Sobrio ne permet plus d’effectuer 6 retraits gratuits dans un Distributeur Automatique de Billets (DAB) hors de sa banque chaque mois, ni d’accéder à un chèque de banque par an, à des oppositions sur chèques ou encore à des facilités de caisse.

A titre d’exemple : un souscripteur de l’offre Sobrio devrait débourser 63 euros par an supplémentaires (soit 5,25 euros supplémentaires par mois) pour accéder aux 6 retraits dans un DAB hors de sa banque, à un chèque de banque et à une opposition sur chèque.

C’est donc ainsi que plusieurs banques ont procédé ces dernières années à des liftings de leurs offres dissimulant en réalité des hausses tarifaires.

Les banques en ligne ne sont pas en reste

Face à la réussite de l’offre Nickel accessible dans les bureaux de tabacs sans condition, les banques en lignes ont dû adapter leurs offres qui reposaient auparavant sur des conditions de revenu.

Si certaines ont décidé de sanctionner les clients ne respectant pas les conditions d’utilisation du compte bancaire telles que l’obligation de domiciliation des revenus ou l’utilisation minimale de la carte bancaire, d’autres ont en même temps développé des solutions moins pénalisantes.

C’est le cas de Boursorama Banque avec son offre Welcome accessible à tous sans conditions de revenus avec pour seule obligation l’utilisation chaque mois de sa carte bancaire avec une dépense minimum de 5 euros.

Modification des stratégies tarifaires de plusieurs services

Face à toutes ces évolutions technologiques, sociétales et légales, il a fallu aux banques adapter leurs produits et services en conséquence. Ces dernières années, ceux-ci ont évolué : certains devenant gratuits tandis que d’autres ont vu leur coût fortement progresser.

La gestion du compte par Internet qui était autrefois payante est devenue majoritairement gratuite à l’exception de quelques banques qui y intègrent des services plus complets.

La carte bancaire à débit immédiat autrefois moins chère que la carte à débit différé est désormais au même prix voir pour certaines banques plus chères. 

ImportantEn avril 2018, la hausse avec une carte de niveau Premier ou Gold MasterCard à débit immédiat est de 1,35% contre 0,56% avec une carte de même niveau mais à débit différé. Les frais de tenue de compte ont également progressé de +1,90%.

Nouveaux produits bancaires

Les banques s’adaptent aux nouveaux outils technologiques pour proposer des services innovants : agrégation de compte, cryptogramme, gestion de compte par mobile, solution de paiement sans carte NFC, Apple Pay, Samsung Pay, etc.

Ces dernières années les usagers bancaires ont pu voir apparaitre des solutions permettant l’agrégation de comptes bancaires (Linxo, Bankin, Bank Insight). Via votre interface client ou votre application mobile, vous pouvez consulter l’ensemble de vos comptes y compris ceux qui ne sont pas disponibles dans des banques différentes. Tous ces outils permettent aux banques d’accéder à des données sur le quotidien de leurs clients et donc de pouvoir proposer des produits et services plus adaptés.

La BIG DATA est au centre des stratégies de développement des banques qui se concurrencent pour devenir l’unique intermédiaire entre les consommateurs et les commerçants.

Depuis quelques mois maintenant, des solutions de cryptogramme dynamique sont proposées aux usagers bancaires au sein de la Société Générale, de la Caisse d’Epargne, et des banques du groupe Crédit du Nord. Solutions qui permettent d’avoir un cryptogramme (3 chiffres situés à l’arrière de la carte bancaire) qui change toutes les heures. Une solution pratique pour contrer toute tentative de piratage de votre carte bancaire en ligne.

Les banques se concurrencent également dans la mise en place d’outil de gestion en ligne la plus complète possible afin de réduire les opérations nécessitant la mobilisation d’un agent bancaire. Désormais avec l’application de votre banque vous pouvez réaliser des opérations de virement, d’opposition de carte ou de chèque, de modification de plafond de carte bancaire, activer ou désactiver le paiement NFC, prendre un rendez-vous avec un conseiller, etc.

Le paiement sans contact

Le paiement sans contact basé sur la technologie NFC est possible via des cartes bancaires qui sont progressivement mises à disposition de tous les possesseurs de cartes bancaires ; mais cette technologie est également disponible sur smartphone grâce à des applications dédiées après avoir enregistré votre numéro de carte bancaire.

Il existe de nombreuses applications de ce genre mais Apple, Samsung et un consortium de banques ont lancé chacun leur solution de paiement sans contact (Apple Pay, Samsung Pay, Paylib) via smartphone. Ces solutions ne sont toutefois pas disponibles dans toutes les banques. Et surtout elles ne permettent pas le paiement de montants importants.

Orange Bank mets d’ailleurs en avant dans ses communiqués commerciaux la possibilité d’effectuer des paiements avec son smartphone sans sa carte bancaire.

Et les tarifs dans tout ça ?

Le bouleversement du marché et la digitalisation des outils bancaires ont poussé les banques à mettre en place des stratégies tarifaires pour maintenir leur marge.

Leur stratégie est simple réduire leurs charges (réduction des agences et des postes) et augmenter ou maintenir les frais payés par leur client.

Pour cela il faut inciter le client à réaliser par lui-même ses opérations sollicitant ainsi le moins possible son agent bancaire. Pour l’inciter en ce sens, les banques ont réduit au maximum les frais des opérations réalisées via internet (virement gratuit, opposition en ligne gratuit, abonnement à la gestion de compte par internet devenu gratuit). Toute opération nécessitant l'intervention d'un agent bancaire étant alors sanctionnée par des frais qui eux progressent pratiquement chaque année.

A fortiori en même temps, les banques ont maintenu ou réalisé des hausses de frais bancaires (frais de tenue de compte, cartes bancaires, frais hors zone euro).

Ces mouvements de hausses et de baisses impactent les banques plus ou moins fortement.

Meilleurebanque.com a analysé ses mouvements entre avril 2017 et avril 2018 et le constat est sans équivoque. En moyenne, on observe une stabilité des tarifs bancaires. L’analyse des frais bancaires effectuée à travers deux profils de consommation « Actif » et « Haut de gamme » indiquent une évolution en 2018 de seulement 0,30%.

Ce taux démontre clairement que la majorité des banques ont peu fait évoluer leurs principaux tarifs bancaires en 2018.

Les banques en ligne toujours les moins chères

Les banques en ligne restent encore les moins chères du marché. Le quinté gagnant demeurent toujours Bforbank, Boursorama Banque, Fortuneo, ING Direct et Hello Bank qui proposent des tarifs nettement moins élevés quelques soient nos 2 profils.

Avec le profil "Haut de Gamme", BforBank et Fortuneo se placent bien devant ses poursuivants sanctionnées par des frais de courtage en bourse moins avantageux.

Résultats avec profil "Haut de gamme" *

Banque TOTAL 2018 TOTAL 2017 Evolution 2017-2018
BforBank 180,34 € 182,10 € - 0,97%
Fortuneo 181,24 € 181,50 € - 0,14%
ING Direct 206,10 € 206,10 € 0,00%
Hello Bank par BNP Paribas 282,90 € 282,90 € 0,00%
Monabanq 345,60 € 345,60 € 0,00%
Boursorama Banque 348,04 € 348,94 € - 0,26%

 

Avec le profil "Actif ", Boursorama Banque se place en tête du classement, talonné à quelques centimes d’euros par BforBank qui livre une guerre de tarifs sans merci avec Boursorama Banque. La filiale du Crédit Agricole a baissé en juin 2017 ses frais de retraits et paiement hors zone euro. En avril dernier, c’est la filiale de la Société Générale qui a baissé ses frais de retraits et paiements hors zone. La bataille des frais hors zone euro est une bataille dans laquelle Fortuneo se lance également puisque depuis le 1er mai, elle a aligné le taux appliqué sur les opérations hors zone euro avec ceux de Boursorama Banque

Résultat avec profil "Actif" *

Banque TOTAL 2018 TOTAL 2017 Evolution 2017-2018
Boursorama Banque 30,94 € 31,39 € -1,43%
BforBank 31,09 € 32,10 € -3,16%
Fortuneo 31,54 € 31,80 € -0,83%
Hello Bank par BNP Paribas 32,10 € 32,10 € 0,00%
ING Direct 32,10 € 32,10 € 0,00%

 

 

Economie moyenne avec les banques en ligne

On constate que les économies moyennes varient selon le profil utilisé et selon la banque en ligne.

Avec le profil "Haut de Gamme", BforBank se place 1er avec une économie moyenne de 443 euros, suivie de Fortuneo. Boursorama Banque se retrouve éloignée de la première place du fait de frais un trop élevé pour les opérations de courtage sur bourse.

Economie moyenne par banque selon profil "Haut de gamme" * 

Banque Economie moyenne
BforBank 443,48 €
Fortuneo 442,58 €
ING Direct 417,72 €
Hello Bank 340,92 €
Monabanq 278,22 €
Boursorama 275,78 €

 

Avec le profil "Actif", les banques en ligne permettent une économie moyenne d’un peu moins de 200 euros.

C’est Boursorama Banque qui permet la plus importante économie avec 199,61 euros. Bforbank se situe juste en 2ème position à seulement 15 centimes de Boursorama Banque. Fortuneo suit la tête de course et devrait cotruster la première place après avoir passé le 1er mai son taux appliqué sur les frais et retraits hors zone euro de 1,98% à 1,94%.

Economie moyenne par banque selon profil "Actif" * ddddddd

Banque Economie Moyenne
Boursorama 199,61 €
Bforbank 199,46 €
Fortuneo: 199,01 €
Hello Bank: 198,45 €
ING Direct 198,45 €


Quid des banques traditionnelles ?

Les banques traditionnelles se classent bien loin des banques en ligne.

Dans le classement profil "Haut de gamme" ce sont les Caisses d’Epargne qui suivent grâce notamment à des frais de courtage en bourse moins élevés que ses concurrents.

Résultat avec profil "Haut de Gamme" *

Banque TOTAL 2018
BforBank 180,34 €
Fortuneo 181,24 €
ING Direct 206,10 €
Hello Bank par BNP Paribas 282,90 €
Monabanq 345,60 €
Boursorama Banque 348,04 €
AXA Banque 424,43 €
Allianz Banque 477,51 €
Caisse d'Epargne Ile de France 486,24 €
Caisse d'Epargne Loire Drome Ardèche 495,33 €
Caisse d'Epargne Hauts de France 511,53 €
Caisse d'Epargne Bretagne-Pays de Loire 512,65 €
Banque BCP 513,36 €
Caisse d'Epargne Rhône Alpes 518,30 €
Crédit Coopératif 520,51 €
Caisse d'Epargne Midi-Pyrénées 523,83 €
e.LCL 530,15 €

 

Dans le classement profil "Actif" ce sont les Crédit Agricoles qui suivent les banques en ligne grâce notamment à des frais de tenue de compte moins élevé que ses concurrents.

Résultat avec profil "Actif" *

Banque TOTAL 2018
Boursorama Banque 30,94 €
BforBank 31,09 €
Fortuneo 31,54 €
Hello Bank par BNP Paribas 32,10 €
ING Direct 32,10 €
AXA Banque 54,43 €
Monabanq 100,19 €
MACIF 146,00 €
e.LCL 169,62 €
Crédit Agricole Touraine et Poitou 184,09 €
Crédit Agricole Alsace Vosges 184,10 €
Crédit Coopératif 184,21 €
Crédit Agricole Aquitaine 185,56 €
Crédit Agricole Ile de France 186,04 €
Crédit Agricole Pyrénées Gascogne 186,68 €
Tookam.com 186,68 €
Crédit Agricole Lorraine 186,90 €
Crédit Agricole Normandie-Seine 188,47 €
Crédit Agricole Centre Ouest 188,97 €
Crédit Agricole Brie-Picardie 189,81 €
Crédit Agricole Charente Maritime Deux sèvres 190,35 €
Crédit Agricole Atlantique Vendée 193,65 €
Allianz Banque 196,51 €
Crédit Agricole Centre France 196,74 €
Crédit Agricole Sud Méditerranée 202,93 €
Crédit Agricole Corse 204,30 €
La Banque Postale 204,85 €
Crédit agricole Nord Midi-Pyrénées 205,45 €

 

Les banques traditionnelles ont donc encore beaucoup de retard comparées aux banques en ligne. Mais il n’est pas sûr que cela soit leur volonté première tant il est vrai que les français sont encore enclin à conserver une relation physique avec leur banque.

 

*Calculs réalisées sur la base des tarifs bancaires appliqués avant le 1er mai 2018.

Détail des profils utilisés pour les différents calculs :

Profil "Haut de Gamme" : Revenu de 4 000 €. 1 carte Premier à débit DIFFERE. 5 retraits par mois en distributeur automatique de billets en dehors de sa banque. Dépense par carte en zone euro (par mois) : 1 500€. Paiements par Carte hors zone euro (par an) : 2 000€. Retraits par carte hors zone euro (par an) : 1 000€ de retraits (par an – 5x 200€) en distributeur automatique de billets hors zone Euro. 2 Remises du chéquier en lettre simple. Emission d'un chèque de banque par tous les 3 ans. Autorisation de découvert de 1 500 €. Montant du découvert (par mois) de 200 € sur 4 jours. Aucune commission d'intervention (par an). Aucune assurance des moyens de paiement. Gestion du compte par Internet. 10 virements occasionnels par internet (par an). Mise en place de 2 prélèvements SEPA (par an) initiées par internet. Mise en place de 4 virements permanents initiées par internet (par an) et exécutés mensuellement. Droit de garde sur compte titres. Frais de courtage en ligne (24 ordres de 2500 euros chacun/an).

Profil "Actif" : Revenu de 2 500 €. 1 carte Premier à débit IMMEDIAT. 4 retraits par mois en distributeur automatique de billets en dehors de sa banque. Dépense par carte en zone euro (par mois) : 1 200€. Paiements par Carte hors zone euro (par an) : 1 000€. Retraits par carte hors zone euro (par an) : 500€ de retraits (par an – 5x 100€) en distributeur automatique de billets hors zone Euro. 1 Remises du chéquier en lettre simple. Emission d'un chèque de banque par tous les 3 ans. Autorisation de découvert de 1 000 €. Montant du découvert (par mois) de 200 € sur 4 jours. 1 commission d'intervention (par an). Aucune assurance des moyens de paiement. Gestion du compte par Internet. 10 virements occasionnels par internet (par an). Mise en place de 2 prélèvements SEPA (par an) initiées par internet. Mise en place de 4 virements permanents initiées par internet (par an) et exécutés mensuellement. Aucun droit de garde sur compte titres. Aucun passage d’ordre en bourse.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top