Des avis partagés suite à la nouvelle modalité de paiement des magasins Casino

Magasin de Casino

Le groupe Casino proposent un nouveau système de paiement pour l’achat de produits alimentaires auprès de ses magasins. Ce dispositif consiste à régulariser ses factures en quatre tranches sur une période d’un mois. Deux associations protégeant les droits des consommateurs ont donné leurs avis sur ce type de crédit, qui s’apparente au prêt à la consommation.

Après avoir observé l’évolution de son chiffre d’affaires, Casino a établi une nouvelle modalité de paiement. Grâce à ce dispositif, les consommateurs à situation financière fragile pourront toujours acquérir les produits alimentaires dont ils ont besoin, tout en ayant la possibilité de payer en plusieurs échéances.

Certes, il s’agit d’une autre forme de crédit visant à soutenir les ménages qui ont du mal à arrondir leurs fins du mois. Mais quelques inconvénients peuvent toutefois se présenter comme les frais occasionnés par la dette, par exemple.

Sans parler des risques d’accoutumance aux prêts. C’est ce qui amène les associations de consommateurs à émettre des avis partagés à l’égard de ce nouveau service.

Les magasins Casino, au service de ses clients à faibles ressources financières

Plus de cinq millions de la population française sont considérés comme étant pauvres, d’après les chiffres communiqués par l’Observatoire des inégalités. Ce nombre est toutefois variable car il dépend du seuil de pauvreté déterminé à partir du revenu moyen. Ainsi, le dénombrement suscité résulte d’un seuil fixé à 50% du revenu médian Avec un seuil à 60%, le nombre de pauvres s’élève à plus de huit millions.

Ce fait se reflète dans le chiffre d’affaires réalisé par les magasins Casino qui est très instable. En effet, les consommateurs ont tendance à faire des courses importantes en début du mois, au moment où ils perçoivent leurs salaires ou leurs allocations sociales. Au fil du mois pourtant, les recettes s’affaiblissent pour arriver à une baisse de 10% en dernière semaine.

Dans son souci d’offrir à ses clients de meilleurs services, le groupe Casino a récemment mis en place une sorte de mini-crédit. Réservé uniquement pour les achats de produits d’alimentation, ce nouveau moyen de paiement permet aux acheteurs de régler le montant de ses courses, via leur Smartphone, à un moment ultérieur, ou en quatre tranches selon ses possibilités.

Le Monde affirme toutefois que cette facilité de paiement a un prix, bien que les frais appliqués soient minimes.

Ce que pense UFC-Que choisir de ce mode de paiement

Lors d’une interview, un représentant de l’association de consommateurs UFC-Que choisir déclare que l’utilité des crédits réside dans les achats de biens valeureux. Quand un individu veut, par exemple, acquérir une maison ou un véhicule mais qu’il ne possède pas les sommes requises, ainsi les mini-crédits alimentaires risquent de devenir une habitude pour les consommateurs.

La nourriture, en revanche, est un besoin primaire et récurrent, ce qui fait qu’emprunter pour en avoir à sa disposition peut générer certains risques. Les acheteurs auront facilement l’habitude de s’endetter. D’autant plus que le mini-crédit de Casino a été programmé pour les clients à faible pouvoir d’achat, durant une période précise. Ce système va les inciter à dépenser l’argent qu’ils n’ont pas.

Certes, les revenus perçus au début du mois serviront à régulariser les dettes, mais cela se répercute sur la situation mensuelle suivante. De ce fait, cette nouvelle modalité de paiement ne fait qu’entraîner un surendettement pour les consommateurs.

C’est la raison pour laquelle l’association UFC-Que choisir se montre méfiante vis-à-vis de ce système de paiement. Cette appréhension est surtout suscitée par les frais bancaire liés aux incidents de paiement imposés par les établissements bancaires. En effet, ces frais sont les acteurs principaux causant la fragilité financière des consommateurs.

Les avis de la Consommation Logement Cadre de vie

À première vue, ce dispositif n’est pas une nouveauté pour la Consommation Logement Cadre de vie (CLCV). En effet, selon cette association défenseur des consommateurs et des usagers, ce système de paiement serait une « forme hybride du crédit à la consommation ».

Selon une analyse qu’elle a réalisée, les commerçants sont toujours en quête de nouvelles offres en vue de répondre aux besoins de leur clientèle. L’élaboration de cette nouvelle solution de paiement a certainement un but lucratif pour la société, c’est-à-dire l’augmentation de son chiffre d’affaires.

L’association prend parti pour ce type d’achat payable en plusieurs fois. En effet, elle pointe du doigt les risques engendrés par les crédits renouvelables. Effectivement, ce sont des solutions onéreuses et non adéquates, du fait que leur taux d’intérêt s’élève à 20%. Cependant, elle met aussi l’accent sur l’obligation de payer, même en différé, et déclare que cela n’arrange, en aucun cas la situation financière déjà précaire des endettés.

 

 

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top