Opter pour une banque en ligne permet d’économiser jusqu’à 400 euros

concept de la banque en ligne

Les observateurs s’attendaient à un important changement dans le secteur bancaire. Plusieurs éléments auraient dû amorcer cette réforme, dont l’arrivée d’une multitude de néobanques, de la banque mobile Orange Bank ou encore l’entrée en vigueur de la loi Macron sur la mobilité bancaire. Or, l’on constate que les tarifs bancaires sont à nouveau à la hausse.

Face aux divers changements qui ont impacté le secteur bancaire, l’on s’attendait à une révision de la grille tarifaire des banques. Or, le résultat est tout autre. Le tarif moyen d’un compte bancaire a progressé de 9% depuis 2013, et atteint 211 euros au 1er janvier 2018.

Ce chiffre a été publié par l’association des consommateurs UFC-Que Choisir. En outre, son étude dévoile un écart de tarif important d’une banque à une autre, et ce, en fonction du profil des usagers.

Les consommateurs qui sont sujets à de fréquents dépassements de découvert peuvent diminuer leur facture annuelle, en optant pour une banque en ligne. En effet, les nouvelles banques appliquent des commissions d’intervention moins élevées par rapport aux banques traditionnelles.

Une hausse des prix dans la grille tarifaire appliquée par les banques

L’association de défense des consommateurs UFC-Que Choisir a mené une étude concernant le tarif appliqué par les banques. À l’issue du sondage, l’association se dit déçue. Elle indique que :

La guerre des prix n'a pas eu lieu.

UFC-Que Choisir.

En effet, malgré les réformes du secteur bancaire, le tarif appliqué par les banques est revu à la hausse. Au 1er janvier 2018, l’association a comparé les grilles de 22 établissements représentatifs pour son calcul. L’UFC constate ainsi que le coût moyen d’un compte bancaire est passé à 211 euros, soit une augmentation de 2,2% en un an et de 9% depuis 2013. Cette hausse s’est faite

Trois fois plus rapidement que l'inflation.

Cette moyenne constatée est supérieure à celle publiée par un comparateur bancaire. Suite à l’analyse des tarifs de 158 banques, ce comparateur a obtenu un coût moyen de 194 euros, soit une hausse de 0,25%. Manifestement, la différence entre les résultats réside dans la prise en considération des profils de consommateurs.

Cette montée des prix concerne plusieurs points. Entre autres, on distingue les forfaits qui affichent une augmentation de 2,5%, par rapport aux prestations facturées au détail. Dans cette optique, les coûts des services en agence enregistrent un bond considérable, avec une hausse de 17% pour l’initialisation d’un virement et +11% pour la remise d’un chéquier.

Les banques en ligne proposent une meilleure tarification

À l’issue de son enquête, l’UFC a observé que :

Les écarts de tarifs entre les banques sont considérables.

UFC-Que Choisir.

En effet, ces écarts vont de 1 à 6 pour un profil senior, de 1 à 10 pour un coutumier du dépassement de découvert et de 1 à 17 pour un actif à l’utilisation standard. L’association estime qu’ :

En moyenne, un senior peut ainsi réaliser 153 euros d'économies, un actif 168 euros et un familier du dépassement de découverts pas moins de 236 euros en quittant sa banque pour un établissement moins vorace.

Elle conseille même aux usagers qui sont régulièrement à découvert de faire jouer la concurrence, particulièrement, en s’adressant aux banques en ligne. Ces nouvelles enseignes sont, en effet, réputées pour être moins chères et facturent des commissions d’intervention qui sont :

Plus de 6 fois moins chers que chez les établissements de réseau.

L’UFC affirme que :

Les plus coutumiers de cette pratique [le dépassement de découvert] pourraient économiser jusqu'à 400 euros en optant pour une banque en ligne.

UFC-Que Choisir.

Il existe également une « offre spécifique », créée par la loi de 2013, qui s’adresse particulièrement aux clients en difficulté financière. Elle n’est pas mise en avant par les établissements bancaires, pourtant, elle n’est facturée qu’à 36 euros par an maximum, soit 3 euros par mois.

En outre, cette formule sans chéquier prévoit un plafonnement réduit sur les commissions d’intervention. Ces frais bancaires sont réduits à 4 euros par opération, contre 8 euros pour les autres profils, soit 20 euros par mois contre 80 euros. L’UFC-Que Choisir considère cette solution comme :

Moins chère que certaines néobanques qui ciblent les publics fragiles.

UFC-Que Choisir

Concernant les tarifs appliqués sur le marché, ils se font comme suit :

  • Compte Nickel facture à 20 euros par an, avec un coût moyen de 54 euros pour le client ;
  • Eko, du Crédit Agricole, affiche un tarif moyen de 31,89 euros ;

Par ailleurs, les établissements les plus compétitifs dans le comparatif de l’association restent Boursorama et Orange Bank.

L’association incite ainsi les consommateurs à comparer les tarifs des établissements. En outre, sa demande concernant la gratuité des transferts de comptes d’épargne réglementés vient d’être renouvelée. Rappelons que la loi Macron ne concerne que le compte courant ainsi que l’interdiction de l’obligation de domiciliation des revenus en crédit immobilier.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top