Les banques de l’UE passeront un stress test strict cette année

drapeau et monnaie euro

Comme chaque année, l’Autorité bancaire européenne ou ABE lancera un test de résistance aux chocs économiques. Près d’une cinquantaine d’établissements financiers vont devoir s’y soumettre, d’autant plus que cet examen promet d’être plus sévère que ceux qui ont précédé. Différentes hypothèses macroéconomiques des plus défavorables au secteur seront incluses dans le test.

Crise financière de 2007 et Brexit sont tous les deux des événements importants qui ont entraîné un revirement spectaculaire dans le secteur économique des pays membres de la zone euro. C’est pour évaluer la capacité des banques européennes à affronter de tels chocs économiques que l’Autorité bancaire européenne (ABE) a lancé son feu vert au stress test 2018.

Cet examen reflète les inquiétudes du régulateur bancaire face à l’accroissement des dettes tant dans le secteur public que dans le secteur privé. La Banque centrale européenne (BCE) a également avancé des hypothèses les plus invraisemblables, afin d’identifier la réaction des institutions bancaires.

Le stress test de 2018 est fondé sur un scénario catastrophique

En donnant le coup d’envoi au test de résistance de cette année, l’Autorité bancaire européenne ou ABE veut vérifier si les banques de l’Union européenne seraientcapables de survivre à des éventuelles tempêtes économiques, telles que :

  • Le ralentissement généralisé de l’économie ;
  • L’accroissement de la volatilité des marchés ;
  • L’incertitude politique liée à la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne.

Partant des prévisions réelles des banques centrales, plusieurs scénarios ont été pris en compte lors l’épreuve, notamment un cumul de 8,3% sur la baisse de la croissance d’ici 2020, une hausse de 3,3% du taux de chômage, une régression de près de 19% des prix du logement et une chute de 1,9% des prix à la consommation.

En outre, la prime de risque sur les marchés internationaux sera réexaminée lors de la soumission au stress test, ainsi que l’estimation des effets du ralentissement de la croissance et d’une faible rentabilité sur les 48 banques mises en observation. D’après l’ABE :

Cela affectera, en particulier, les banques des pays où le secteur bancaire connaît des problèmes structurels.

ABE.

Un test de résistance aux chocs économiques

Le régulateur bancaire a récemment révélé que stress test auquel les banques de l’Union européenne seront soumises cette année sera plus difficile que les précédents. En effet, aux principes préétablis du test de résistance qui comprennent les répercussions du Brexit, s’ajoute le point sur les nouvelles normes comptables internationales. D’une part, l’ABE explique que:

Le stress test est conçu pour fournir aux autorités de supervision, aux banques et aux autres participants du marché un cadre commun d'analyse permettant de comparer et d'évaluer de façon continue la résistance des banques de l'UE aux chocs économiques.

ABE.

D’autre part, une grande réforme comptable a été établie suite à la crise économique de 2007-2009 pendant laquelle les institutions financières étaient dans l’incapacité de trouver à temps les solutions adéquates à l’insolvabilité des prêts bancaires.À cet effet, l’obligation de s’approvisionner dès l’émission d’une créance fait partie du test, afin d’éviter les risques de récidive.

Étant donné que la dette publique et privée est actuellement devenue une source d’inquiétude, les autorités de surveillance du secteur réalisent une comparaison bancaire afin d’identifier les moyens déployés par ces organismes financiers pour contrer les flux de cessions d’actifs qui entraînent leur dévalorisation.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

Liens sponsorisés
back top