Quand les banques luttent contre l’usage illicite de cartes bancaires en ligne

utilisation de carte de crédit pour paiement en ligne

Pour des achats en ligne totalisant 620 euros, le montant ayant fait l’objet de fraude s’élève à 1 euro en 2017. Ces paiements représentent 0,16 % de l’ensemble des transactions. Pour y remédier, les établissements bancaires français cherchent à améliorer leurs pratiques en renforçant leur système de sécurité des règlements par carte, sans pour autant impacter l’expérience client. Un nouveau dispositif est actuellement testé sur le Web.

S’alignant sur les nouvelles directives européennes en matière de sécurité des données, les banques mettent au point un dispositif visant à lutter contre la fraude. C’est ce qu’a révélé un haut responsable du groupement privé chargé de superviser le système de paiement via carte bancaire dans l’Hexagone. Les enseignes bancaires réalisent un test depuis le mois de novembre dernier.

Pendant ce temps, elles s’assurent que cette évolution ne compliquera pas la tâche des acheteurs en ligne, toujours plus exigeants quant à la rapidité des services dispensés. C’est d’ailleurs ce scénario qu’appréhendent les professionnels du commerce digital. Quoiqu’il en soit, les banques françaises pourront s’imposer face aux services de paiement de renommée internationale tels que MasterCard.

Répandre l’usage de « l’ authentification forte » pour éviter les paiements frauduleux

Il est temps de réduire les cas de paiement frauduleux afin de s’aligner sur les exigences des autorités européennes. Les institutions bancaires sont censées démocratiser le dispositif, plus connu sous l’appellation « authentification forte ». En effet, la directive européenne portant sur les services de paiement sera mise en vigueur à partir du mois de septembre de l’année prochaine.

Avec les nouvelles mesures, les banques souhaitent faire abaisser le taux de fraude à 0,13 % avant que l’année 2019 ne se termine. Sont concernées les transactions inférieures à 100 euros.

Les acteurs bancaires français pourront s’imposer face aux géants américains du paiement par carte

Si le traitement et l’analyse des données sur les transactions réalisées par les internautes français se déroulent uniquement dans l’Hexagone, l’opportunité se présente pour le secteur bancaire d’affirmer son indépendance. Les banques pourront par ailleurs renforcer leur influence grâce au dispositif « Fast'R by CB ».

Elles pourront concurrencer les grandes figures des services de paiement par carte que sont MasterCard et Visa. Puisque ces acteurs font partie des principaux émetteurs de moyens de paiement, leurs cartes se retrouvent dans tout comparateur banque. Cette visibilité donne une idée de leur couverture.

Déjà bien positionné sur le marché, le système français de règlement par carte bancaire est susceptible d’intéresser les commerçants. D’ailleurs, ils voient cette innovation d’un bon œil, selon Cartes Bancaires CB.

Plus il y a d'acteurs pour proposer des outils de plus en plus performants [pour lutter contre la fraude] et que cela crée de la concurrence, mieux on se porte.

Consolider les mesures de sécurité tout en continuant à satisfaire les usagers

Les banques comptent prévenir directement les risques de fraude à travers l’étude des données d’achat. De cette manière, elles pourraient éviter d’exiger que les cyberacheteurs tapent une série de codes pour valider leur paiement.

Justement, les personnes qui achètent des produits ou des services en ligne ne doivent pas être freinées par les nouvelles règles de sécurité imposées par les établissements bancaires. Les sites de commerce électronique redoutent cette éventualité. Le défi est de taille pour les banques, sachant que le taux de fraude est supérieur aux chiffres constatés en boutique.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

Liens sponsorisés
back top