Une banque mobile allemande souhaite s’imposer en Suisse avec son compte en euros

Capture ecran du site de la banque N26

La Fintech allemande N26 envisage de conquérir des clients en dehors de la zone euro. C’est ce qu’indique son manager général Georg Hauer. D’après le communiqué y afférent, il précise que la néobanque ambitionne de devenir le service de référence sur le marché helvétique, s’agissant des transactions en euros réalisées en ligne.

La Banque Hypothécaire de Lenzbourg donne à ses clients la possibilité de retirer de l’argent à l’étranger via son application Neon. Si le coût de l’opération s’élève à 2 francs suisses, la carte bancaire est gratuite. Chez la Banque Cler, les retraits réalisés à l’étranger peuvent coûter 5 francs suisses, notamment grâce à l’offre Zak.

Les banques mobiles s’intéressent aussi au marché suisse, à l’instar de TransferWise et de Revolut. C’est maintenant au tour de l’acteur allemand N26 de séduire les consommateurs dans ce pays en mettant à leur disposition un compte bancaire gratuit. Il s’agit de son 26ème marché.

Des opérations en devises dans la zone euro sans frais de change

Les Suisses bénéficient de plus en plus d’options dès lors qu’ils souhaitent ouvrir un compte en euros auprès d’une Fintech, d’autant plus que N26 arrive sur le marché. Les usagers de la néobanque peuvent effectuer cinq retraits par mois en toute gratuité dans un pays de la zone euro.

Ils ont également la possibilité de réaliser des paiements en devises avec leur carte bancaire, sans qu’aucuns frais ne soient prélevés. Les utilisateurs de la version iOS devraient pouvoir se servir d’Apple Pay pour exploiter leur compte.

N26 a été créée en 2013 et s’est fait connaître deux années plus tard sur les marchés allemand et autrichien. Actuellement, ses effectifs totalisent 1 300 personnes à l’échelle internationale. Quant aux transactions, elles s’établissent à plus de 2 milliards d’euros en tenant compte des 26 pays dans lesquels la néobanque est présente.

Des cibles diversifiées sur le marché suisse

En lançant son offre, la Fintech originaire d’outre-Rhin N26 s’adresse aux ménages suisses qui voyagent régulièrement au sein de l’Union européenne, mais pas seulement. Elle cible également les expatriés et les travailleurs indépendants désireux d’investir dans la zone euro, comme le révèle le communiqué. Des formules spécifiques (dépourvues de frais de change) leur sont dédiées.

D’après la banque mobile qui revendique pas moins de 3,5 millions d’usagers, plus de 20 000 Suisses se sont enregistrés avant même qu’elle n’officialise le lancement de son offre. Les personnes sur liste d’attente sont principalement des habitants de Bâle, de Genève et de Zurich. Les individus résidant dans les zones frontalières ne sont pas en reste.

Les offres des banques mobiles constituent-elles l’avenir du secteur bancaire suisse avec le déploiement des outils numériques à destination des entreprises et des particuliers ?

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top