Société Générale poursuit le programme de restructuration de son réseau

bâtiment de la Société Générale

Société Générale a entamé une importante réorganisation de son réseau et de ses activités depuis 2016. Dans le cadre de ce processus, le groupe envisage de supprimer 530 postes au niveau de sa banque de détail à l’horizon 2023. Néanmoins, certaines de ses filiales devraient être épargnées par cet immense projet de restructuration selon les informations recueillies par l’AFP.

Concrètement, Société Générale envisage de supprimer 360 postes au niveau des activités de back-office ainsi que 170 au sein du siège et des fonctions transverses dans le réseau. Relayés par l'AFP, ces renseignements proviennent de sources proches du dossier et de représentants syndicaux.

La direction a récemment présenté ce plan de restructuration aux délégués du personnel et aux syndicats. Selon plusieurs sources, les suppressions de postes prévues devraient s’effectuer sans départs contraints ni licenciements économiques.

Le groupe s’efforce en effet de déployer son programme de réorganisation dans les meilleures conditions pour le réseau bancaire et l’ensemble de ses salariés.

D’autres suppressions de postes en perspective

Ces dernières années, Société Générale a entrepris de grands changements au niveau de son réseau de détail, à l’instar de ses principaux concurrents. Le groupe a notamment réduit le nombre de ses agences physiques dédiées aux particuliers.

En parallèle, il a développé les centres d'affaires destinés aux entreprises et aux professionnels. La banque procède ainsi à une refonte totale de sa structure et de son réseau pour mettre en œuvre son réajustement stratégique.

Pour les salariés, ce nouveau plan de développement se traduit par la suppression de 3 450 postes de 2016 à 2020. Présentées récemment, les prochaines réductions d’effectif devraient s’ajouter aux coupes révélées par la direction de la banque en début d’année.

En effet, en avril dernier, Société Générale avait déjà annoncé la suppression de 1 600 postes au sein de son réseau mondial, dont 750 dans l’Hexagone. Cette mesure concerne principalement sa banque consacrée au financement et à l’investissement.

Détails de la restructuration

Les coupes prévues par Société Générale devraient en principe épargner sa banque en ligne, Boursorama, et les réseaux bancaires du Crédit du Nord. En effet, le programme de restructuration porte surtout sur son réseau de détail en France. La représentante CFDT, Monique Motsch, souligne :

« Il n'a pas été question de fermeture d'agences, mais de suppressions de postes et de fermeture de deux centres de back-office »

Monique Motsch.

Les deux installations concernées sont implantées à Viry-Châtillon et à Saint-Quentin-en-Yvelines, selon le représentant de la CGT, Philippe Fournil.

Dans un premier temps, la direction ainsi que les syndicats feront un état des lieux au niveau du siège et du back-office. Le groupe procédera ensuite aux modifications programmées sur la structure en place.

Pour l’instant, les conditions et les termes des départs des employés n’ont pas encore été précisés, d’après les sources de l’AFP. Néanmoins, selon Philippe Fournil, les différentes parties devraient bientôt s’accorder sur le calendrier des négociations.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top