La rivalité entre Free et Orange pourrait s’étendre jusqu’au secteur des banques numériques

capture écran du site de l'opérateur Free

Iliad a procédé à l’inscription d’une banque au registre officiel international. Le groupe est surtout connu du grand public à travers sa filiale, Free. Ce fait semble ainsi confirmer les rumeurs circulant dans le milieu depuis quelque temps. Selon de nombreuses sources, l’opérateur français envisagerait de lancer sa propre marque pour concurrencer directement Orange Bank.

Ces dernières années, les grandes enseignes de high-tech s’intéressent de plus en plus au marché des banques numériques. Le lancement d’Orange Bank a notamment surpris de nombreux professionnels du secteur. Plus récemment, l’Apple Card s’est imposée comme la suite logique d’une succession de démarches et de tous les systèmes déployés par le géant américain en amont.

Actuellement, Free alimente les rumeurs concernant son éventuelle incursion dans l’univers de la finance. En effet, sa maison mère vient d’effectuer une inscription SWIFT auprès des autorités bancaires internationales. Autrement dit, Iliad ouvrira bientôt sa propre banque. Reste à savoir s’il s’agit de la prochaine concurrente d’Orange Bank ou non.

Une offre mariant innovation et tarifs concurrentiels

En 2017, Thomas Reynaud, le directeur général d’Iliad a expliqué que le groupe cherchait à protéger sa marque, y compris dans le secteur bancaire. Cette information a récemment été relayée par Univers Freebox. Par ailleurs, comme l’a indiqué le dirigeant du groupe :

« Si un jour on devait se lancer dans les services bancaires on devrait être fidèle à nos valeurs : simplicité, innovation et prix attractifs, mais ce n’est pas notre priorité d’aujourd’hui ».

Thomas Reynaud.

Ainsi, si Free crée sa propre banque digitale, la marque française devrait rester fidèle à ses principes fondateurs et ses arguments historiques. En d’autres termes, son offre bancaire doit être définie par sa simplicité, son caractère innovant et surtout son prix concurrentiel.

Toutefois, ce secteur risque d’être plus difficile pour l’opérateur. En effet, ses principaux arguments sont déjà ceux de nombreux acteurs du marché. Il s’agit notamment des caractéristiques mises en avant par des enseignes comme Boursorama et Fortuneo ou les néobanques telles que Revolut et N26.

En somme, Free peut avoir du mal à se démarquer en transposant simplement dans l’univers de la banque sa formule gagnante en tant qu’opérateur.

Un enregistrement SWIFT très remarqué

Le quotidien La Tribune a publié en 2016 un article révélant que l’opérateur français Free allait probablement lancer une banque en ligne. En effet, durant cette période, le groupe Iliad a enregistré une marque auprès de l’INPI selon les enquêteurs.

En 2019, la maison mère de Free n’a toujours pas lancé de banque ni diffusé un communiqué officiel visant à infirmer ces rumeurs. En revanche, le groupe vient d’effectuer son enregistrement SWIFT (acronyme de Society for Worldwide Interbank Financial Telecommunication). Ainsi, le projet de création bancaire semble avancer en dépit du manque d’informations sur le sujet.

Le SWIFT désigne un code unique permettant de reconnaître une banque à l’échelle internationale. L’identifiant se trouve généralement sur les RIB et est associé à de nombreux renseignements sur l’établissement en question.

Selon les spécialistes, le code obtenu par Iliad est associé à une adresse sise à Paris, le 16 rue de la Ville l'Évêque. Il s’agit du siège social de la maison mère de Free.

Ainsi, le groupe français possède désormais tous les éléments administratifs nécessaires pour pouvoir lancer sa propre banque, à savoir une marque déposée ainsi qu’un identifiant SWIFT.

 

 

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top