Le déficit prend encore de l’ampleur cette année pour Orange Bank

capture écran du site d'Orange Bank

Les pertes se creusent pour Orange Bank cette année, se chiffrant à 115 millions d’euros, d’après le bilan trimestriel de la néobanque publié récemment. Face à cette situation, Orange soutient sa filiale pour la relancer et lui permettre d’atteindre ses objectifs. L’opérateur télécom notamment prévoit d’y investir jusqu’à 600 millions d’euros.

Le bilan réalisé à la fin du troisième trimestre 2019 est loin d’être satisfaisant pour Orange. Sa filiale bancaire continue en effet d’être handicapée par un déficit, qui a même pris de l’ampleur cette année. Et ce, bien qu’elle ait annoncé avoir ajouté 24 000 nouveaux clients à son portefeuille.

Le chiffre est pourtant loin des objectifs fixés, sachant que fin septembre dernier, Orange Bank comptait 344 000 usagers, alors qu’elle en visait 400 000 dès sa première année de lancement.

L’opérateur télécom se dit néanmoins être prêt à assumer ces pertes opérationnelles et à mener les investissements nécessaires afin de soutenir sa néobanque. Mais seront-ils suffisants ?

Des résultats toujours négatifs

Cette année, Orange a investi environ 25 millions d’euros de plus par rapport à la même période en 2018 dans sa filiale bancaire. Cette initiative ne semble pourtant pas avoir suffi. En effet, à la fin du troisième trimestre 2019, Orange Bank a affiché des pertes opérationnelles qui ont atteint 115 millions d’euros, contre 92 millions l’an dernier à la même période.

Par ailleurs, la contribution de la néobanque à l’EBITDA ajusté du groupe est négative de 37 millions d’euros. Pourtant, en termes de clients, elle n’a pas manqué de profiter de nouvelles acquisitions durant les neuf premiers mois de cette année.

Fin juin 2019, Orange Bank a annoncé avoir enrichi sa base clients avec 20 000 nouveaux utilisateurs par mois en moyenne. Elle devait par ailleurs bénéficier de la migration des clients issus de Groupama Banque, au nombre de 530 000.

Son développement passe pourtant au ralenti depuis cet été. Elle s’est même retrouvée contrainte de porter son stock de crédits à la consommation à 122 000 unités. En tout cas, Orange a souligné s’être préparée à faire face à 500 à 600 millions d'euros de pertes dues à son activité bancaire d’ici 2023.

Projet de développement à l’échelle européenne

Depuis peu, il est possible de souscrire une nouvelle offre chez Orange Bank. Celle-ci figure d’ailleurs déjà probablement sur un comparatif néobanque. Il s’agit d’une offre de crédit affecté qui permet aux clients de financer les achats réalisés dans les boutiques Orange, les acquisitions de smartphones notamment.

Néanmoins, pour atteindre un seuil rentabilité, Orange Bank doit réunir 4 millions de clients en Europe d’ici 2023. Il reste tout de même énormément de chemin à faire avant d’atteindre cet objectif.

La situation actuelle de la néobanque prouve d’ailleurs à quel point il peut être difficile de se faire une place sur ce marché. En effet, deux ans après son lancement (2 novembre 2017), Orange Bank peine toujours à s'imposer.

Cela dit, la banque mobile entend bien poursuivre ses activités et prévoit même un développement dans d’autres pays européens de 2020 à 2023. La Belgique, la Slovaquie et la Pologne sont les principaux visés. Le lancement en Espagne est également prévu d’ici la fin de l’année.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top