Les nouveaux arrivants du secteur bancaire vont-ils perdurer en France ?

établissement bancaire

D’après l’organe de surveillance des activités bancaires, 4,4 millions de Français possèdent un compte bancaire dans une banque mobile. Si les usagers totalisaient 6,5 % de la population en 2017, l’enseigne en ligne de Société Générale, qui détient 1,8 million de clients, s’impose comme le précurseur de la banque à distance. Comment fonctionne cette dernière ?

Avec l’apparition de nouveaux modes de consommation dans le secteur bancaire, les enseignes commerciales ont dû se réinventer. Outre les filiales des banques principales comme BNP Paribas ou Crédit Agricole, de nouveaux acteurs surgissent.

Parmi eux figurent les néobanques d’origine étrangère comme Revolut et N26 qui souhaitent percer sur le marché européen. Le compte C-Zam du spécialiste de la grande distribution Carrefour fait aussi partie de la liste, avec plus de 150 000 usagers en 2017.

Malgré l’attrait pour les offres des banques mobiles, la plupart d’entre elles peinent à rentabiliser leurs activités, comme le relate le superviseur bancaire français.

Les néobanques doivent afficher des résultats positifs

À en croire les estimations, un individu sur trois détiendrait plus d’un compte bancaire en France. Toutes les banques mobiles aspirent à accroître leurs bénéfices en proposant aux clients d’y domicilier leurs revenus ou en satisfaisant la majorité de leurs besoins financiers.

Pour ce faire, certains acteurs peuvent compter sur le réseau de leur magasin ou de celui de leur maison mère, tandis que d’autres doivent avancer seuls. Seulement, les résultats financiers ne sont pas forcément prometteurs, ce qui amène l’ACPR à s’interroger sur la rentabilité de leur business model.

En effet, pour séduire toujours plus de clients, certaines enseignes font le choix de commercialiser des services à très bon marché, voire gratuits. Comment vont-elles compenser les coûts induits par cette stratégie de conquête ? Par exemple, chez le britannique Revolut qui propose des supports de gestion des dépenses, les tarifs de transfert de fonds sont particulièrement réduits.

Les offres attractives proposées par les banques mobiles inspirent les acteurs classiques

Chez les néobanques, un client ouvre un compte bancaire en seulement quelques minutes. Le délai d’obtention de la carte de paiement s’établit à quelques jours. Les 600 000 Français qui ont souscrit une offre auprès de N26 se sont justement intéressés à ces aspects après avoir éventuellement dressé un comparatif banque en ligne. Actuellement, les produits de l’enseigne allemande, qui ont conquis 2,3 millions d’utilisateurs, sont distribués dans 24 pays du Vieux Continent.

L’opportunité se présente également pour les clients de mieux gérer leurs finances personnelles. Non seulement ils peuvent changer le plafond des retraits en utilisant une application dédiée, mais ils peuvent également rattacher certains paniers d’épargne à des charges bien précises.

Les services proposés par les banques mobiles inspirent les acteurs traditionnels, au point qu’ils ont développé des prestations similaires. Tel est le cas du premier établissement de la zone euro en termes d’actifs, avec le lancement de Hello bank! qui revendique à présent 400 000 clients dans l’Hexagone.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top