Les fintechs britanniques poursuivent leur ascension grâce à d’importantes levées de fonds

Importantes levées de fonds fintechs britanniques

Le Brexit est loin de décourager les investisseurs qui continuent d’injecter d’importantes sommes dans les fintechs britanniques à fort potentiel. Ces banques mobiles voient leur capital monter en flèche, témoignant d’une bonne santé du secteur, à l’instar de Monzo et d’OakNorth qui se sont récemment alliées pour proposer des comptes d’épargne.

Monzo et OakNorth, les deux Fintechs les plus valorisées du Royaume-Uni

Si de nombreuses questions planent encore autour du Brexit et ses conséquences, un secteur est particulièrement épargné, celui des banques mobiles.

Les Fintechs continuent de séduire les investisseurs, révélant des opérations d’une ampleur considérable, comme la levée de fonds de 440 millions de dollars d’OakNorth en février dernier.

Un chiffre record en Europe, détrônant celui réalisé par la banque digitale allemande N26 qui a réussi à réunir 300 millions de dollars un peu plus tôt. Ce tour de table a permis à la licorne d’être valorisée à 2,8 milliards de dollars.

Monzo est également en passe de connaître une ascension fulgurante avec une levée de fonds de 130 millions de dollars, annoncée par le Synday Times.

Ce tour de table de 100 millions de livres permettrait à la banque digitale de talonner OakNorth avec une valorisation de 2,5 milliards de dollars, et de dépasser Revolut à 1,7 milliard de dollars et, pourquoi pas, d’investir ce montant dans le développement de produits innovants et truster ainsi les premières places des comparatifs de banque en ligne.

Des projets ambitieux pour Monzo avec une ouverture prochaine sur le marché américain

Créée en 2015, la néo-banque Monzo continue d’enregistrer une importante perte, qui s’élève à 33,1 millions de livres en 2018. Un déficit qui a littéralement explosé par rapport à 2017 (7,9 millions) à cause des coûts d’exploitation élevés.

Ses sources de revenus, entre autres l’exploitation des données utilisateurs et les découverts, n’arrivent pas à compenser cet écart, et le partenariat récemment conclu avec OakNorth est une réelle opportunité.

Cet accord permet à la fintech de proposer des comptes d’épargne, en plus de ses offres destinées aux millennials.

Toujours dans la quête d’une rentabilité, elle prévoit également un lancement aux États-Unis cette année. Elle a d’ailleurs déjà commencé à préparer le terrain il y a quelques mois.

Tout comme au Royaume-Uni, le projet porte d’abord sur la délivrance de cartes de débit prépayées puis sur la possibilité d’ouvrir un compte bancaire pour les clients américains.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top