La fusion entre Deutsche Bank et Commerzbank est annulée

Fusion deutshe bank commerzbank annulee

Il y a quelques mois, un projet de fusion de Deutsche Bank et Commerzbank avait été annoncé. Pourtant, fin avril, le gouvernement allemand à l’origine de cette initiative avait déclaré qu’elle n’aurait pas lieu. Cette décision a été motivée par l’hostilité et le scepticisme de nombreuses parties dans le pays.

L’union de Deutsche Bank et Commerzbank, deux établissements bancaires allemands, visait à créer une importante entité financière. Cette dernière devait aider les entreprises à se développer tant au niveau national qu’international. Poussé par l’État qui détient 15 % de la Commerzbank, ce projet n’aura finalement pas lieu.

Les deux structures bancaires ont publié des communiqués pour informer le public de cette décision. Dans ces derniers, elles indiquaient qu’après une réflexion poussée, cette fusion n’aurait pas été rentable. Les bénéfices engendrés n’auraient pas couvert les dépenses engagées pour la fusion ou encore le besoin en capital. De plus, la majorité des employés de ces institutions étaient contre ce rapprochement.

De nombreux obstacles ont empêché la fusion

L’abandon du projet de l’État allemand est dû à de nombreuses raisons. Tout d’abord, les investisseurs n’ont pas été attirés par cette décision. De nombreux syndicats, quant à eux, ont accusé les risques pour les employés. D’ailleurs, 69 % des travailleurs chez Deutsche Bank et 83 % de ceux chez Commerzbank ne souhaitaient pas cette fusion.

Selon Franziska Bremus, chercheuse au sein du DIW, l’institut économique de Berlin, de nombreux partis se réjouissent de l’abandon du projet. Elle explique que ce type de décision est risqué. Elle indique également que les autorités compétentes devraient se concentrer sur les moyens de lever les obstacles financiers au lieu de s’investir dans ce type de projet.

Les superviseurs européens, qui souhaitent ce type de fusion, ont toutefois noté des freins à sa réalisation. Ils indiquent que les différents systèmes légaux et les durcissements des règles bancaires posent problème. Après l’annonce de l’arrêt de la fusion, Deutsche Bank a décidé de se concentrer sur l’amélioration de ses rendements.

Le projet a été mal pensé

Le gouvernement allemand qui avait initié ce projet possède actuellement des parts de Commerzbank. D’où son désir de créer une grande institution bancaire. Toutefois, il devra trouver une autre solution. D’autant plus qu’Unicredit, une enseigne italienne et ING, une banque néerlandaise souhaitent racheter Commerzbank. De son côté, Deutsche Bank avait contacté la banque helvétique UBS pour fusionner leur unité de gestion des actifs.

Selon certains points de vue, l’union de ces deux banques ayant dû entreprendre d’importantes restructurations était compliquée. Les recettes des deux établissements dans la banque de détail à court terme n’auraient pas décoller. Quant au domaine de l’investissement, Deutsche Bank qui y excellait, n’est plus capable de s’y imposer.

Enfin, cette fusion aurait coûté leur place à 10 000 Francfortois. Et à travers le globe, 30 000 salariés de deux établissements auraient également perdu leur emploi.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top