Les clients des néobanques doivent également faire une déclaration au fisc

Une femme devant sa déclaration fiscale

Ces dernières années, le nombre de banques digitales s’est grandement accru. Cependant, il faut se rappeler que même si toutes leurs opérations se font en ligne, elles restent des établissements financiers. Ainsi, les clients recourant à leurs services doivent effectuer des déclarations auprès de l’administration fiscale. Selon la loi, il s’agit même d’une obligation dans certains cas.

Un nombre croissant de Français décident de se tourner vers les banques en ligne et les néobanques. Ce choix s’explique par la rapidité des prestations, la variété des offres et leurs tarifs concurrentiels. Les banques classiques perdent alors de nombreux clients.

Certaines de ces enseignes digitales sont sises dans l’Hexagone tandis que d’autres sont établies dans des pays étrangers. Selon le cas, des spécificités sont observées en matière de déclaration de revenus.

Depuis quelques années, l’évasion fiscale est devenue une pratique courante. Et avec l’avènement des banques digitales, elle pourrait s’accroître. C’est dans ce contexte que les autorités réclament une déclaration des revenus auprès des structures digitalisées.

Faire la différence entre banque digitale et néobanque

Les termes « banque en ligne » et « néobanque » sont courants, mais il est nécessaire de les différencier. Une banque numérique est une structure financière à part entière rattachée à une agence physique. Elle propose les mêmes offres que cette dernière mais à des tarifs plus abordables. De plus, grâce à ses services en ligne, elle permet à ses clients d’accéder à diverses prestations via leur smartphone ou Internet.

Dans le cas des néobanques, les établissements sont liés à une Fintech. Ils proposent des comptes courants, une carte bancaire et une application mobile. Ces divers produits visent à assurer rapidité et praticité aux utilisateurs. Ces banques nouvelle génération se distinguent également par l’immédiateté de leurs services, un service client plus à l’écoute et d’autres offres. Cette culture de la rapidité est d’ailleurs très appréciée par les Millenials.

Les Français hésitent souvent entre la banque en ligne et la néobanque. La première offre des services digitalisés plus ou moins complets tandis que la seconde propose des prestations rapides. Pour optimiser la gestion de leurs comptes bancaires, certains clients choisissent d’ouvrir un compte au sein des deux structures.

Les autorités sont intraitables concernant les déclarations fiscales

De nombreux Français recourent aux services des enseignes bancaires numériques. Pour obtenir les meilleures offres, ils emploient souvent un comparatif banque en ligne. Ils peuvent ainsi sélectionner un établissement correspondant à leurs attentes.

Dans le contexte de la lutte contre l’évasion fiscale, le gouvernement a sorti l’article 1649 A du Code Général des Impôts. Ce dernier stipule que :

« Les personnes physiques, les associations, les sociétés n'ayant pas la forme commerciale, domiciliées ou établies en France, sont tenues de déclarer, en même temps que leur déclaration de revenus ou de résultats, les références des comptes ouverts, utilisés ou clos à l'étranger ».

Les clients des banques numériques dont le siège se trouve à l’étranger sont donc tenus de déclarer les comptes ouverts au sein des établissements en question. Il existe toutefois des exceptions, comme dans le cas de PayPal. Les utilisateurs de cette application sont exemptés de déclaration s’ils disposent d’un compte ouvert en France utilisé pour l’achat ou la vente de biens sur Internet. De plus, les opérations réalisées sur ce dernier ne doivent pas dépasser les 10 000 euros par an.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top