Les banques sollicitent un délai supplémentaire pour s’adapter à la nouvelle règlementation DSP2

Une personne qui effectue un achat en ligne

Vers la mi-septembre, la nouvelle règlementation DSP2 relative aux paiements en ligne entrera en vigueur. Celle-ci exigera une procédure d’authentification plus stricte à l’occasion des transactions effectuées en ligne. Son application soulève toutefois certaines problématiques au niveau des établissements bancaires et des commerçants. Gros plans !

Afin de lutter contre les fraudes en ligne, les autorités compétentes en Europe ont décidé de lancer la règlementation DSP2. Cette dernière sera officiellement appliquée à partir du 14 septembre 2019.

À compter de cette date, toute personne réalisant des achats numériques d’une somme supérieure à 30 euros sera soumise à des procédures d’identification plus strictes. Si les enseignes bancaires s’appuient jusqu’ici sur le système 3D Secure pour confirmer l’identité des usagers, elles devront désormais trouver une solution procurant davantage de sécurité.

Avec l’application imminente du DSP2, la fédération bancaire britannique a publié certains chiffres. Elle estime qu’une fois cette mesure effective, près de 25 à 30 % des achats en ligne par carte bancaire ne seront pas validés.

Vers une procédure d’authentification plus stricte

Actuellement, les achats numériques des e-clients sont validés via le système 3D Secure. Pour pouvoir finaliser une transaction, les acheteurs sont tenus de renseigner un code à usage unique qu’ils reçoivent par SMS. Avec l’application de la règlementation DSP2, la procédure d’identification sera différente étant donné que les régulateurs estiment que celle en vigueur n’est pas assez sécurisée.

Cela dit, les établissements bancaires ne sont pas prêts à basculer vers le nouveau modèle. Selon Wim Mijs, DG de la fédération bancaire européenne, ils ont besoin de plus de temps pour adapter leurs systèmes aux nouvelles exigences.

L’organisation a donc adressé un courrier aux autorités compétentes afin d’obtenir un délai supplémentaire pour se préparer. Selon l’Autorité bancaire européenne (ABE), cette demande est actuellement à l’étude.

Les problématiques soulevées par la DSP2

La règlementation DSP2 est une politique de lutte contre les fraudes perpétrées à l’occasion des transactions effectuées en ligne. Ainsi, elles visent aussi les e-commerçants, les banques en ligne mais aussi les enseignes bancaires classiques.

Les établissements du secteur bancaire estiment que l’application des nouveaux protocoles d’authentification est problématique. Pour eux, des tests à grande échelle auraient dû être effectués, ce qui n’est pourtant pas le cas. Ils soulignent par ailleurs que les petites structures ne disposent pas de logiciels adaptés au nouveau système.

Outre cela, des acteurs bancaires ont indiqué que la nouvelle règlementation pourrait générer des pertes importantes au niveau des commerçants. Sans mentionner l’éventualité d’une croissance des plaintes émanant de clients lésés par ce système.

Ainsi, l’application de la DSP2 sera problématique pour près de 5 000 organismes de crédit répartis à travers l’Europe. Elle affectera également de nombreuses enseignes du e-commerce. Des sociétés œuvrant dans le traitement des paiements comme Amazon seront également touchées par cette nouvelle règlementation.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top