Crédit Agricole : dynamisme dans tous les métiers au premier trimestre 2019

logo Eko by credit agricole

Le bilan du premier trimestre du Crédit Agricole est largement positif sur le plan commercial. Les activités de marché reprennent des couleurs, et la banque de détail, notamment LCL a réalisé une excellente performance. D’ici à 2022, le groupe devrait poursuivre avec sa consolidation des métiers.

Croissance dans les principaux métiers

Important Le Crédit Agricole doit ses bonnes performances à une hausse de près de 10 % des encours de crédits immobiliers et aux entreprises dans tous les réseaux de proximité (l’ex-Crédit Lyonnais et la branche italienne).

LCL s’illustre de son côté en conquérant 18 900 clients pendant les 3 premiers mois de 2019. Ses revenus grimpent à 861 millions d’euros, et elle contribue au résultat net part du groupe à hauteur de 119 millions d’euros (+12,2 %).

Sur la période, les caisses régionales séduisent également 35 500 clients supplémentaires et améliorent leur produit net bancaire de 3,9 %. Avec 15 000 souscriptions, l’offre Eko by Crédit Agricole à 2 euros par mois a joué un rôle clé en convertissant une majorité de prospects, sans affecter les cartes haut de gamme, dont les résultats augmentent de plus de 10 %.

Le rebond sur les marchés a également eu un impact positif sur le bilan de la Banque verte pour le premier trimestre.

Important Sa filiale CACIB s’impose ainsi comme le numéro deux mondial sur les émissions obligataires en euros et affiche des résultats en progression de 5,2 %, à 194 millions d’euros.

Seuls deux métiers secondaires ont rencontré des difficultés :

  • Caceis pour les services aux investisseurs, pénalisé par un décalage de revenus,
  • Indosuez pour la gestion de fortune, qui subit des charges d’intégration.

Confirmation de la solidité financière

Important Bien que tous les métiers affichent leur bonne santé, le PNB de Crédit Agricole S.A., l’entité cotée en Bourse du groupe, a diminué à 4,85 milliards d’euros (-1,1 %), tandis que le résultat d’exploitation a reculé de 5,9 %.

Cette baisse marquée est due à la hausse de près de 14 % de la contribution au Fonds de résolution unique européen (FRU) à 332 millions d’euros. À 763 millions d’euros, le résultat net part du groupe chute de 11 % sur un an.

L’ampleur du repli est attribuée au profit réalisé au 1er trimestre 2018 dans le cadre de l’achat de trois banques italiennes.

Sous l’effet de la baisse du bénéfice net supérieure aux attentes des analystes, l’action CASA a reculé de 2,60 % à 11,07 euros au 15 mai. Il s’agit de la plus forte baisse sur toutes les sociétés du CAC 40.

Consolidation des métiers pour assurer la croissance d’ici 2022

Début juin, le nouveau plan du groupe pour la période 2019-2022 devrait confirmer sa stratégie de conservation pour assurer sa croissance.

Important Cela implique la continuation des actions initiées en 2016, à savoir opérer la consolidation par les métiers et développer les synergies internes.

S’agissant des consolidations transfrontalières, la Banque verte privilégie la retenue, estimant que les différences réglementaires entre les pays européens compliquent considérablement de tels rapprochements. Philippe Brassac cite en exemple

« L’impossibilité de consolider LCL et Crédit Agricole Italie du fait des freins à la libre circulation des liquidités ».

Philippe Brassac.

Il souligne en outre que

« La solidité de la base « retail » du Crédit Agricole et sa large couverture métiers lui épargnent la pression concernant la recherche d’une taille critique ».

Philippe Brassac.

D’ailleurs, il n’anticipe aucun changement radical sur le marché bancaire en Europe, dans la mesure où il existe déjà des établissements catégorisés comme systémiques du fait de la taille de leur bilan.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top